L’UNESCO engage l’appareil judiciaire ivoirien au respect de la liberté de la presse

L'Unesco Abidjan enclenche le “plan d'action des Nations unies sur la sécurité des journalistes et la question de l'impunité” par le renforcement des capacités des forces de sécurité et des juges.

Des forces de sécurité et des juges sont formés sur les droits de l'homme, la liberté d'expression, la liberté de presse et la sécurité des journalistes à l'occasion d'un atelier initié par l'Organisation des pour l'éducation, () à Grand , du mardi 30 septembre 2020 et jeudi 1er octobre 2020.

Pour la représentante de l'UNESCO, Anne Lemaistre, cette formation permet d'acquérir les références juridiques et les outils à destination des forces de sécurité en vue de promouvoir la transparence, faciliter et améliorer les échanges entre les forces de sécurité et les médias ainsi qu'assurer la sécurité des journalistes dans l'exercice de leur métier, soulignant que les journalistes méritent d'être protégés.

Ce programme de formation a été mis en œuvre au , au , en etc.

Cette initiative de l'UNESCO devra donc se poursuivre après cette première session dans le cadre du “plan d'action des Nations unies sur la sécurité des journalistes et la question de l'impunité”.

Written by Tristan Sahi

Tiassalé : un nouveau substitut résident au tribunal

Lutte contre les conflits en période électorale