Répression de la marche de l’opposition : un proche de Soro accuse Ouattara de vouloir « confisquer » le pouvoir

L'image de l'arrestation de Daouda Coulibaly a fait rapidement le tour du Web

SEKONGO. K. Félicien, proche de accuse de vouloir confisquer le pouvoir après la répression de la marche de l’opposition

Au moment où les Ivoiriens appellent de tous leurs vœux la fin de cette longue crise que notre pays a connu, le pouvoir en place persévère à créer les conditions d’une nouvelle belligérance.

Le pouvoir n’a que faire des libertés démocratiques les plus élémentaires

En effet, comment peut-on comprendre que le régime en place use de subterfuges pour interdire une marche démocratique et pacifique pour ensuite user de tant de brutalités pour la mater. Cette attitude témoigne de ce que ce pouvoir n’a que faire des libertés démocratiques les plus élémentaires.

La coalition « Debout, Sauvons la Côte d’Ivoire ! » condamne cette posture du régime Alassane Ouattara. Les menaces et autre persécution des opposants politiques et des activistes de la société civile ne peuvent plus continuer.
La coalition « Debout, Sauvons la Côte d’Ivoire !» met en garde les forces de sécurité contre ces dérives antirépublicaines, leur rappelle qu’elles sont au service de la Nation ivoirienne et doivent de ce fait respecter les principes démocratiques qui la régissent dont le droit inaliénable de manifester pacifiquement.

Volonté manifeste de confisquer le pouvoir par des moyens antidémocratiques

C’est le lieu pour la coalition « Debout, Sauvons la Côte d’Ivoire ! » de dire que cette situation dénote de la volonté manifeste de M. Alassane Ouattara de confisquer le pouvoir par des moyens antidémocratiques.
Face à cette situation, la coalition « Debout, Sauvons la Côte d’Ivoire ! » invite les forces vives, les démocrates à se mobiliser massivement pour faire échec à ces pratiques dictatoriales. C’est ensemble dans un front commun que nous parviendrons à imposer le changement démocratique, la bonne gouvernance, l’état de droit, l’unité nationale et la Réconciliation nationale véritable.

Abidjan, le 24 mars 2018
Pour la Coalition «Debout, Sauvons la Côte d’Ivoire !»
La conférence des Présidents
Le Porte-parole
SEKONGO. K. Félicien