Adjoumani tout feu tout flamme : « J’ai donné ma poitrine à tout moment pour sauver le PDCI »

Kobenan Kouassi Adjoumani à Bondoukou le samedi 2 juin 2018
Kobenan Kouassi Adjoumani à Bondoukou le samedi 2 juin 2018

Le débat politique ces derniers temps tourne autour de l’interprétation que chacun fait de Daoukro. Tous les défenseurs du RHDP et du parti unifié sont taxés de traîtres, selon Kobenan Kouassi Adjoumani porte parole du RHDP. 

Nous devons vivre ensemble. Voyez-vous aujourd’hui on parle de parti unifié de RHDP. Mais la première personne à parler de parti unifié RHDP, c’est bien le président Henri Konan Bedie. C’était à l’occasion de l appel de Daoukro où il disait que nous allons mettre en place un parti unifié PDCI RDR. Ce n’est pas Patrick Achi qui l’a inventé, ni moi. Et après lorsqu’il était question de faire la passation des charges entre les ministres Amadou Soumahoro et Maurice Kakou Guikahué, dans le cadre de la présidence du directoire, nous étions à Daoukro où le président Henri Konan Bédié a lui-même dit que le parti unifié s’appelle RHDP et que tout le logo du parti unifié doit comporter les logos de tous les partis unis au sein du RHDP. Ce qui veut dire qu’aucun parti ne doit disparaître. C’est bien Henri Konan Bédié qui l’a dit. Voilà qu’aujourd’hui on parle de mise en place de parti unifié, il y a  palabre partout.

A lire aussi : Tiken Jah à propos du parti unifié RHDP : « C’est un mariage forcé qui aura des répercussions sur la paix »

Quand tu es du parti unifié RHDP, on te traite de vendu. Quand tu es un irréductible du parti unifié, on dit c’est toi le vrai garçon, c’est toi le vrai militant du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI ). Et ainsi, on dit de Patrick Achi qu’il est devenu militant du Rassemblement des républicains ( RDR ). Même moi qui vous parle, j ai donné ma poitrine à tout moment pour sauver le PDCI-RDA. On dit Adjoumani est devenu militant du RDR. Siandou Fofana est devenu aussi militant du RDR. En somme, tous les ministres sont devenus RDR.

« Lorsque le président Bédie était en exil, je partais de ville en ville avec mon téléphone portable et je le mettais en communication direct avec le peuple. J’étais ministre sous le régime Gbagbo et ma bouche n’était pas fermée »

Si Achi Patrick devrait aller dans un parti, c’est bien le FPI. Parce que ce sont les Attié qui ont créé le FPI. Cependant Achi n’est jamais allé au FPI. Mais regardez, il était ministre sous Laurent Gbagbo en 2000 et sachant son efficacité le président l’a choisi comme porte-parole du gouvernement. Il était le tout puissant ministre à l’époque. Donc s’il devrait aller dans un parti c’est bien le FPI. Mais aujourd’hui où il n’est plus ministre (secrétaire général de la présidence, NDLR), c’est à ce moment qu’on le traite de vendu, d’acheté. Pensez-vous qu’il y a de l’argent au monde qui puisse l’acheter ?

Moi, je n’ai pas eu besoin d’être porte-parole du PDCI pour aller le défendre en Italie où j’ai failli faire la prison. Lorsque le président Bédie était en exil, je partais de ville en ville avec mon téléphone portable et je le mettais en communication direct avec le peuple. J’étais ministre sous le régime Gbagbo et ma bouche n’était pas fermée. Pourtant nous étions dans l’opposition. Il fallait parler. Au moment où nous cherchions le pouvoir, je devrais parler. Mais aujourd’hui pour ceux qui ne le savent pas, c’est nous qui sommes au pouvoir. Je suis dans le pouvoir et on me dit façon tu parlais dans le gouvernement de Gbagbo, il faut toujours parler comme ça. Vous trouvez ça normal ? Est-ce que je suis allé au gouvernement de ma propre volonté ?

A lire aussi : Patrick Achi à des militants PDCI en colère contre le RDR : « L’injustice vaut mieux que le désordre »

Ce sont  les présidents Ouattara et Bédié qui se sont concertés pour me dire que je suis ministre. Ce fut la même chose pour Patrick Achi qui est secrétaire général de la présidence. Si demain nous devrons sortir du gouvernement, c’est au président Bedie de nous le dire. Tant que cela n’est pas fait, nous demeurons PDCI et nous sommes dans le gouvernement, parce que c’est grâce au PDCI que ce gouvernement est là. Nous devons le comprendre.

Kobenan Kouassi Adjoumani
Kobenan Kouassi Adjoumani

Ce qui nous fait mal, est que s’il s’agit des gens bien qui nous taxent d’être allés au RDR, ça n ‘allait pas nous faire mal. J’ai vu Gnamien Yao m’ attaquer hier (samedi 9 juin, NDLR) dans un journal. Vous connaissez bien Gnamien Yao. Il avait quitté le PDCI. Il n’y a pas de meilleur bonheur que d’être dans le RHDP. Quand nous sommes ensemble, nous gagnons. On ne peut pas être à Abidjan et dire qu’ on a la base avec nous. La base réelle, c’est vous qui êtes là. Chers parents est-ce que Patrick Achi vous à attaché pour être là ? De toutes les façons, on connaît tous l’engagement des Attié. Leur oui, c’est oui et leur non, c’est non. C’est en cela que je vous respecte. Vous qui êtes là c’est parce que vous êtes avec nous. Et la base c ‘est bien vous. Et c’est cette base que nous voulons.

Les gens disent qu’Adjoumani est fini dans le Zanzan mais en deux jours, j’ai mobilisé 16 000 personnes avec mon frère Siandou Fofana, pour montrer que moi aussi j’ai la base avec moi. Nous sommes venus vous dire que nous ne sommes pas des vendus, chers parents. Nous sommes intimement liés à la politique du président Bédié. Nous sommes ses enfants, jamais nous n’allons le trahir. Prions pour que le président Bédié soit là parce que s’il n’était pas là le PDCI allait davantage se disloquer. Grâce à Bédié nous sommes là et nous ferons en sorte que le PDCI soit là. Mais le PDCI à besoin de se refonder. Même en France, le Front national veut changer de nom. Les partis changent de nom. Si nous devons être ensemble est ce que c’est le même nom que nous devrons avoir ? Le nom Houphouëtiste change quoi ? Il y a le nom Houphouët dedans.

Propos retranscrits par Karina Fofana

Siandou Fofana (ministre PDCI) : « Il n’est point question pour le président Ouattara de se représenter »

Personnalités liées avec l’article