Affaire « complot » contre Soro » : Ayouba Ouattara est-il vraiment un faux officier ?

Ayouba Ouattara

, présumé faux officier militaire qui était réputé être dans les rangs de l’armée i,voirienne depuis plusieurs années a été mis aux arrêts dans la journée du samedi 10 novembre 2018 à Cocody Angré puis conduit à la brigade de recherche de la gendarmerie nationale pour nécessité d’enquête. 

Le motif de l’arrestation de Ayouba Ouattara, le présumé faux officier militaire n’a pas encore été révélé. Cependant, il avait été cité comme étant au centre d’un complot contre , président de l’assemblée nationale.

En effet, Ayouba Ouattara était soupçonné d’avoir organisé un complot en vue de l’élimination physique de Soro, par l’un des éléments de sa garde rapprochée. L’affaire éventée par le site d’informations Koaci.com avait été minimisée par le concerné et ignorée par la hiérarchie militaire. L’arrestation de Ayouba Ouattara vient relancer la polémique

A lire aussi : Bonne utilisation des réseaux sociaux : Les conseils utiles mais truffés de fautes, de la police

Ayouba Ouattara, à la tête d’un peloton, avec une arme au poing

« Tantôt en mission pour le président de la République, tantôt collaborateur du colonel et vendeurs des véhicules abandonnés par la présidence, voilà comment l’individu arrive à escroquer des honnêtes citoyens, il est présentement à la disposition de la brigade de recherche de la gendarmerie nationale », explique une source sécuritaire qui pointe elle, une interpellation, en lien avec une affaire d’escroquerie.

Qu’Ayouba Ouattara ait été interpellé en rapport avec l’affaire du complot supposé ou réel contre Soro ou pour une affaire d’escroquerie, son omniprésence au sein de l’armée, intrigue, alors qu’il est présenté par certaines sources comme un faussaire.

En effet, les questions sont : où a-t-il eu toutes ces tenues militaires réglementaires ? Comment et pourquoi la hiérarchie militaire a-t-elle pu se laisser tromper par un individu depuis plusieurs années ? Comment a-t-il pu détenir un laisser-passer jusqu’à avoir accès aux véhicules d’escorte de hautes personnalités ?

Les autorités militaires, notamment le chef d’Etat-major Sékou Touré, le colonel procureur militaire Ange Kessy, ainsi que le lieutenant-colonel Issiaka Ouattara dit Watao, dont les éléments auraient interpellé l’individu, doivent davantage d’éclaircissements aux Ivoiriens.

Karina Fofana

Secteur de la santé : « Pourquoi nous suspendons la grève pour 2 semaines »

Personnalités liées avec l’article