Amnistie des prisonniers politiques : EDS salue une décision « tardive » prise sur pression de chancelleries

Déclaration de () relative à l’amnistie d’, le 6 août 2018. Déclaration amnistie.

Le lundi 06 août 2018, dans son discours à la Nation, le chef de l’Etat, M. Alassane Ouattara, a annoncé une amnistie générale, au travers d’une ordonnance présidentielle qu’il a prise et dont 800 de nos concitoyens en seront les bénéficiaires.

Cette ordonnance met en liberté Mme Simone Ehivet Gbagbo et tous les autres prisonniers politiques, fait cesser toutes les poursuites engagées contre les nombreux partisans du président , en Côte d’Ivoire et en exil et efface les effets de toutes les condamnations intervenues dans le cadre des procès liés à la crise postélectorale.

Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté :

– Salue cette décision, certes tardive, mais qui contribuera à décrisper l’environnement sociopolitique qui est devenu insupportable ;

A lire aussi : Amnistie, Aboudramane Sangaré : « Notre détermination a payé »

– Souhaite que l’ordonnance d’amnistie s’étende aux militaires dont nous demandons la libération ;

– Se félicite de ce que ses préoccupations relatives à la question des prisonniers politiques aient été entendues par les chancelleries qu’il a visitées et dont les pressions ont abouti à la prise de cette importante décision politique;

– Souhaite que cette mesure prise par les tenants actuels du pouvoir inspire les autorités de la CPI afin qu’elles mettent aussi en liberté le Président Laurent Gbagbo et le ministre Charles Blé Goudé pour donner toute ses chances à la véritable réconciliation et à la paix durable en Côte d’Ivoire ;

– Prend acte de ce que le pouvoir ait enfin compris la nécessité de reformer la Commission en charge des élections, conformément à l’arrêt de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples

A lire aussi : Amnistie de Ouattara : Bédié « remercie la communauté internationale et les acteurs qui ont œuvré dans le secret »

– Souhaite que cette réforme de la intervienne dans un cadre consensuel et inclusif, gage d’élections justes transparentes et crédibles en Côte d’Ivoire.

Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté souhaite enfin un bon retour dans leurs familles respectives tous les frères et sœurs qui ont passé, de façon injuste, toutes ces années en prison.

Que Dieu qui est Justice , Amour et Vérité, bénisse la Côte d’Ivoire, notre beau pays.

Fait à Abidjan, le 07 août 2018.

Pour EDS, Le Président Pr Georges-Armand OUEGNIN

Amnistie : Ahoussou rejoint Bédié et attend l’ordonnance de Ouattara au Sénat

Personnalités liées avec l’article