Après trois semaines de grève : Kandia Camara rencontre les enseignants

Une rencontre avec les responsables des enseignants de l’éducation nationale s’est tenue vendredi 15 février 2019 en présence de , ministre de l’Education nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle.

«Cette situation est regrettable car notre secteur a besoin de sérénité. Personnellement, c’est une grève que je ne comprends pas. Il avait été convenu en 2017 lors de la signature de la trêve sociale de ne arrêter de travailler sous aucun prétexte pendant toute la durée de cette trêve. Faisons en sorte que les enfants puissent jouir de leur droit à l’éducation. C’est un droit fondamental », a indiqué Kandia Camara.

Selon elle, contrairement à ce qui se dit, le dialogue avec les syndicats n’a jamais été rompu. Elle l’a fait savoir en ces termes : « Les portes du ministère n’ont jamais été fermées aux différents syndicats. Plusieurs fois, j’ai rencontré les responsables des formations syndicales, le dialogue n’a jamais été rompu».

A lire aussi : Kandia Camara aux enseignants grévistes : « Respectez la trêve sociale »

Pour les responsables des formations syndicales si le gouvernement veut trouver des solutions durables à leurs préoccupations, il faut maintenir et améliorer le dialogue permanent. Alors, ensemble, ils ont convenu de la mise en œuvre du chronogramme de discussion qui débute lundi 18 février 2019 au centre national du matériel didactique (CNMS) afin de trouver des solutions avant la fin des vacances de printemps le 24 février 2019.

l’Intersyndicale de l’enseignement primaire public de Côte d’Ivoire (ISEPPCI), La Coalition secteur éducation/formation () et le Syndicat national des enseignants du second degré () ont prit part à cette rencontre.

Roxane Ouattara

Personnalités liées avec l’article