Balancé à Korhogo par punition : Justin Koua en profite pour installer des sections du FPI

Justin Koua
Justin Koua

Muté à le 8 novembre 2018 par la Direction générale des Impôts , administrateur des services financiers et par ailleurs leader de la jeunesse de la coalition Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (), et secrétaire général adjoint du Front populaire ivoirien tendance Aboudramane Sangaré, il profite de cette ‘’mutation punitive’’ pour asseoir les sections du dans la cité du Poro.

« Monsieur Banouakou Koua Justin (Mle 343550-L), Administrateur des services financiers, est muté à la Direction régionale des Impôts de Korhogo », stipulait un communiqué signé du Directeur général des Impôts, Abou Sié Ouattara, datant du 8 novembre 2018. Cette décision d’affectation était diversement interprétée par les uns et les autres.

Pour certains membres influents du FPI, il y avait fort à parier, que le régime Ouattara envoie Justin Koua en territoire hostile, ‘’pour le museler et l’isoler des siens’’. « Ce n’est un secret pour personne que Justin Koua, par son action, donne du fil à retorde au régime Ouattara. En témoigne ses arrestations répétées et sa mutation, pour des raisons politiques », faisait-il savoir.

Cette mutation qui était qualifiée de ‘’punition’’ par certains semble faire du bien au parti de Laurent Gbagbo. En effet, le président de la Jeunesse EDS, Justin Koua profite de cette celle-ci pour mobiliser et installer les sections du Front populaire ivoirien tendance Aboudramane Sangaré dans la région du Poro.

A lire aussi : Après ses propos violents contre Ouattara : Justin Koua libéré après 12 heures de garde à vue

En effet, après le boulot il ratisse tous les quartiers de la ville de Korhogo pour véhiculer le message de paix et de réconciliation. Notamment le quartier 14, le quartier Sinistré, Belle-ville, Petit Paris, Cocody etc rien ne lui échappe. « Vous allez faire la politique sans armes, sans couteau mais une politique d’idée contre idée. Vous devez avoir foi au FPI et le soutenir quoi qu’il arrive. Je suis content de savoir que vous voulez faire du FPI votre parti, sachez que cela ne sera pas facile mais au bout il y’a du bonheur. Soyez fier de Laurent Gbagbo et ne trahissez pas votre engagement pour lui. Soyez des jeunes engagés », a-t-il fait savoir au bureau fédéral de Korhogo en composition.

A en croire un membre influent du bureau fédéral, « nous sommes heureux que Justin Koua soit venu ici mais notre inquiétude c’est que vu le travail qu’il abat ici, qu’il soit à nouveau muté quelque part ». Et de poursuivre, « nous sommes déjà motivés et nous allons le prouver dans un bref délai. Chacun prendra ses responsabilités et nous irons à la reconquête de Korhogo.

« le FPI se réveille ici dans le Poro et ta présence ici est la preuve que Dieu a entendu nos prières »

Dieu merci que le secrétaire général adjoint est avec nous et cela est une grande source de motivation pour nous. Nous irons très loin, nous allons nous armer de courage, enlever la peur en nous et reconquérir Korhogo pour Gbagbo ». A en croire Savané Cissé, le porte-parole de la jeunesse ‘’Nouvelle Génération du Poro’’ du quartier 14, « merci au camarade Koua. Nous avons appris que tu es là depuis deux mois et on cherchait à te rencontrer car nous avons besoin que le FPI se réveille ici dans le Poro et ta présence ici est la preuve que Dieu a entendu nos prières. Sache que nous sommes engagé pour Gbagbo car avec lui, le FPI gagnera en 2020 ».

Ensuite le leader d’EDS est allé à la rencontre du chef de canton de Korhogo et chef de la famille Gbon pour obtenir des bénédictions. S’adressant au chef de famille Gbon il a dit ceci : « je suis arrivé à Korhogo et il était très important pour moi de venir rencontrer mon grand-père qui est l’un des propriétaires de la ville. Je suis content de me retrouver dans cette famille Gbon car c’est la famille de Gbagbo surtout quand on connaît les liens qui existent entre Gbagbo et cette famille. Je suis venu me mettre à genou au pied du chef afin de recevoir ses bénédictions ».

Le chef de la famille Gbon renchérit en ces termes, « ah le jeune Justin Koua beaucoup de courage à toi, c’est dans les journaux seulement que je te vois mais aujourd’hui je t’ai vu de mes yeux. Nous sommes très heureux de te recevoir et sache qu’à partir d’aujourd’hui la famille Gbon te baptise ‘’Coulibaly’’. Désormais tu t’appelleras Coulibaly ». « Nous allons verser un peu d’eau afin que nos ancêtres décédés veillent sur toi ici à Korhogo », a-t-il rassuré.

Karina Fofana