Après ses propos violents contre Ouattara : Justin Koua libéré après 12 heures de garde à vue

L’ancien pensionnaire de la (), , président de la Jeunesse du Front populaire ivoirien et de la jeunesse Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (JEDS) a été interpellé dans la soirée d’hier jeudi 20 septembre 2018 par la préfecture de  police d’Abidjan, selon une source judiciaire. Ce vendredi 21 septembre, il a été déféré devant le parquet. arrêté, placé en garde à vue durant 12 heures, déféré, puis libéré.

Retour à la case prison pour Justin Koua ? Le bouillant secrétaire général adjoint du , a été interrogé par les forces de l’ordre durant plusieurs heures avant de se voir notifier son placement en garde à vue. Il serait reproché au leader de la jeunesse de l’opposition ses menaces d’empêcher les élections municipales qui vont se tenir dans le pays en octobre prochain si la Commission électorale indépendante (CEI) n’est pas reformée.

« Si le chef de l’état vient comme un voleur de « bedou » et se dédire,  le peuple doit contraindre Dramane Ouattara à refonder la CEI et je suis venu chercher le peuple de côte d’ivoire à cette mission.

Peuple le combat nous appelle. Nous voulons la refonte de la CEI. Si nous n’avons pas une nouvelle élection,  ce n’est pas évident que nous ayons les élections le 13 octobre. Oui ce n’est pas évident. Le 13 octobre, D’ici là Dramane va nous appeler pour discuter et je lui dis de se presser pour appeler les PR  et . Et s’il ne se presse pas il sera dépassé par les événements ».

A lire aussi : Justin Koua à Anono : L’intégralité de son discours violent et irresponsable

« Dramane sera dépassé par les événements qui arrivent s’il n’appelle pas le FPI au dialogue. Nous allons faire porter à  Dramane ses habits de deuils s’il n’appelle pas pour la refonte de la CEI. Et nous allons le conduire à sa dernière demeure. C’est son caleçon qui est gros sinon y’a rien dedans. C’est son caleçon qui est gros sinon y’a rien dedans », prévenait Justin le samedi 15 septembre 2018 au meeting de la JEDS devant une foule acquise à sa cause. Une convocation lui avait été adressée par la préfecture de police d’Abidjan, convocation à laquelle il a répondu en se présentant sur place.

« J’invite en ma qualité de premier vice-président de la J-EDS et porte-parole, toutes les structures à se tenir mobilisées et sereines. Nous exigeons la libération du camarade Justin Koua »

Dans un communiqué en date du  20 septembre 2018, , porte-parole de la jeunesse EDS dénonce cette arrestation, « nous sortons d’une réunion de crise. Au nom de la Jeunesse de la. Plate-forme EDS, en tant que premier vice-président et porte-parole, je voudrais dire à l’opinion nationale et internationale que le camarade Justin Koua, premier Secrétaire général adjoint(Sga) du FPI, porte-parole et président de la J-EDS a été enlevé suite à la mobilisation exemplaire du meeting d’Anono le samedi 15 septembre 2018. Nous ne devons pas être ébranlés. Nous sommes déterminés et engagés pour l’obtention du report des élections locales du , de la réforme de la Commission électorale indépendante, le retour sécurisé des exilés, la libération des prisonniers militaires. Il nous revient qu’il serait détenu à la Préfecture de police ».

Avant de faire cette invitation, « j’invite en ma qualité de premier vice-président de la J-EDS et porte-parole, toutes les structures à se tenir mobilisées et sereines. Nous exigeons la libération du camarade Justin Koua. Ils n’arriveront ni à nous bâillonner, ni à nous effrayer et ils ne réussiront pas à nous museler pour laisser le forclos organiser des élections locales ».

Peu avant midi, Justin Koua a été autorisé à rejoindre son domicile. Son statut est flou, l’on ignore s’il a été inculpé ou non. Des dizaines de militants de la FPI scandant des chants d’hommage à Laurent Gbagbo, ont alors escorté son véhicule qui a quitté le Plateau.

Karina Fofana

Grave dérapage de Justin Koua à Anono : « Nous allons faire porter à Ouattara ses habits de deuil »

Personnalités liées avec l’article