CHU de Treichville : un médecin agressé par le parent d’un patient, les faits

Le 13 février 2024, un médecin en poste au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Treichville a été agressé par un parent de patient.

Un représentant du Syndicat des Internes et Anciens Internes des Hôpitaux de Côte d'Ivoire (SYNIAIH) a commenté cet incident. Selon le représentant syndical, le médecin agressé était de service ce jour-là au CHU de Treichville. À son arrivée, un patient souffrant d'un était admis, mais malheureusement, il est décédé.

Les proches du défunt étaient naturellement bouleversés. Le médecin de garde a alors demandé à la famille de quitter la chambre d'hôpital pour ne pas perturber les autres patients, ce qui a déclenché la colère d'un membre de la famille, entraînant une agression physique contre le médecin.

Le responsable syndical a souligné que le médecin n'a pas riposté en raison de l'âge avancé de son agresseur. Le médecin agressé a subi des blessures traumatiques.

Suite à cet incident, le SYNIAIH a condamné l'acte et a souligné qu'il s'agissait du troisième cas similaire en peu de temps, après des incidents similaires à Bouaké et à Abidjan. Le syndicat a déclaré dans un communiqué que cette agression n'était pas un incident isolé.

La rédaction vous conseille

En réponse, le SYNIAIH a lancé un appel à la cessation d'activités pendant 72 heures et a rencontré le directeur de cabinet du ministère de la Santé, de l'Hygiène publique et de la Couverture Maladie Universelle pour demander des mesures strictes afin d'éviter de nouvelles agressions contre les médecins.

Le représentant du ministre, Pierre Dimba, a promis la publication d'un communiqué en ce sens et a obtenu la levée de l'appel à la grève de la part du syndicat.

Communiqué du SYNIAIH

Les derniers articles sur YECLO

Written by Kevin Aka

Obligation de quitter le territoire français : 776 Ivoiriens expulsés de France en 2023

Sommet de la CEDEAO

CEDEAO : vers la levée des sanctions contre le Niger ?