Doumbia Major revient à la charge : « Dites à Kalou, moi, je cultive l’esprit des gens, je change la vie des Ivoiriens »

Doumbia Major est revenu à la charge ce mercredi 29 janvier 2020 dans son clash entre lui et le maire de Vavoua, Bonaventure Kalou.

Clash Doumbia Major et Kalou

Dites à Kalou que, je persiste et signe, je ne mène pas de débat avec des semi-analphabètes complexés comme lui, je les informe, je les éduque et je les forme, parce qu’ils sont un danger pour eux-mêmes et pour la société, tant qu’ils demeurent dans l’état « d’ignorants qui s’ignorent » dans lequel il se trouve.

Kalou, c’est pourquoi, dans ton propre intérêt, je te demande de partir à l’école, de sorte que tu ne lises plus notre Constitution sans la comprendre et que tu n’écrives plus « quant à moi » avec « D » comme tu le fais dans la réponse à ma publication t’invitant à moins d’arrogance.

Comme visiblement tu ne sais pas de quoi nous parlons quand on dit que les religieux n’ont pas le droit de faire des marches politiques, je te ramène encore à la lecture de l’article 13 de notre Constitution de 2000 et à l’article 25 de la nouvelle, pour que tu comprennes que les confessions religieuses et les ethnies, ainsi que les regroupements raciaux n’ont pas le droit de faire des activités politiques dans notre pays.

LIRE AUSSI : « Rien ne garantit la loyauté des ex-com zones à Ouattara »

Ko  » J’ai le niveau de la terminale. Mais moi, je considère que j’ai un Bac + 5  » ; espèce d’imposteur et de complexé. Il faut avoir ce bac là d’abord avant de faire tes réflexions déplacées et dégradantes à connotation tribale, à l’encontre de ceux que tu considères comme moins intelligents et moins intellectuels que toi, parce que n’étant pas allés à l’école occidentale ; alors qu’en réalité ils sont pour la plupart plus réfléchis que toi …

Toi un mec, sans background, un semi-analphabète décrochard scolaire, qui n’a jamais rien su produire avec son cerveau, un homme qui réfléchit toujours avec ses pieds, au lieu de faire usage de temps en temps de son cerveau ; un homme qui a profité de la notoriété que lui a donné le fait de savoir courir comme un animal sauvage derrière un ballon rond, pour se faire élire par des gens politiquement non avertis, sur la base communautaire, c’est toi qui veut intervenir dans des débats intellectuels dans ce pays. Pfff … Que notre pays est tombé bas !

Jeune homme, ce débat là dépasse ton niveau scolaire, et cela n’a rien à avoir avec le fait de courir avec la force brute comme une bête de cirque derrière un ballon rond, pour le mettre dans une cage.

LIRE AUSSI : Guikahué critique le RHDP: « ceux qui parlent d’exclusion, c’est sous leur ère que nous vivons l’exclusion »

Tu veux savoir ce que je fais pour mon pays et pour l’humanité ? Moi je cultive l’esprit des gens, je fais en sorte que les gens ne vivent pas que de pain ; mais aussi de connaissances.

Moi je change la vie des gens qui travaillent dans mon champ et dans ma ferme sur Dreamland, je change la vie de ceux qui travaillent pour ma société Phœnix Group, je participe à la vie démocratique de mon pays en participant aux débats intellectuels ; chose que toi tu es incapable de faire, car tu es intellectuellement désarmé.

Toi Kalou qui pourra te citer un jour comme référence intellectuelle ? Qui citera un jour un passage de l’un de tes écrits ? Personne, car tu n’auras rien laissé sur cette terre comme réflexion structurée avant ta mort, parce que justement tu es incapable de réfléchir de manière structurée.

Je change la vie de nombreux Ivoiriens en leur donnant des enseignements qui resteront dans leur esprit jusqu’à la fin de leur vie, tout en forgeant leurs compétences et aptitudes à servir leur pays. J’ai une fonction sociale qui n’a rien à avoir avec l’émotion éphémère d’un match de foot, qui est un moment passager qui mobilise des instincts et émotions semblables à ce qu’on retrouve lors de scènes de cirque ou lors de combats de gladiateurs.

Quand je verrai un de tes livres dans une bibliothèque quelque part dans le monde, ce jour on pourra te compter parmi ceux qui auront le droit d’être cités au compte des critiques de ma légitimité d’intellectuel. Pour l’instant, tu n’as pas les capacités pour juger de l’intellectuel que je suis ou que je ne suis pas, car tu n’as ni la légitimité, ni les aptitudes intellectuelles pour pouvoir porter un tel jugement.

LIRE AUSSI : Soro : « on est positionné un peu partout, à la garde du Président, au palais … On a l’armée : voici l’intégralité de la bande audio

Personne n’a jamais rien lu de toi. Contrairement à toi, j’ai écrit des mémoires, thèse et plusieurs livres dont le « manifeste pour l’Afrique » qu’on retrouve dans les bibliothèques des meilleures universités du monde, aux USA, au Canada, en Allemagne et en France, et même à la bibliothèque du congrès des USA.

Toi qui est empêtré dans un scandale de vente de lots et de vente de billets parallèles sur les marchés de Vavoua, c’est toi qui veut te faire passer pour un homme droit ?
Laisse moi t’informer que le trésor public est très avancé dans son enquête sur tes malversations financières et que bientôt, il te faudra un avocat solide pour te défendre.

Toi qui parle de l’importance de l’école en stigmatisant ceux qui n’ont pas eu la chance d’y aller, tu es mal placé pour qualifier quelqu’un d’intellectuel prétentieux ou de pacotille, parce que ce dernier t’aurait qualifié de semi-analphabète. Tu devrais comprendre que c’est cette arrogance et cette prétention que je te reproche dans ma publication ; publication d’ailleurs qui te blesse et te fait baver de haine.

Justement c’est parce que tu es trop prétentieux que j’ai fait ce post pour te répondre, pour répondre à ton arrogance et te rappeler que tu n’es pas un intellectuel et que tu ne le seras jamais. Tu es et tu resteras juste un footballeur fini, à la retraite, comme un vieux cheval de course dont on a applaudi les exploits éphémères et qu’on a jeté aux rébus parce qu’il ne sert plus à rien, à sa vieillesse prématurée.

LIRE AUSSI : Guillaume Soro : voici comment il a échappé à un empoisonnement en 2019

C’est pour casser cette attitude prétentieuse qui est en toi, que je t’ai rappelé que tu es toi-même un semi-analphabète et qu’à ce titre tu es mal placé pour insulter d’autres compatriotes ; en pointant le fait que ceux-ci n’aient pas été scolarisés.

Tu es sans éducation, d’où ton arrogance et ta suffisance, qui te pousse à te convaincre que tu es intellectuellement au dessus des gens non scolarisés dans le système scolaire occidental, alors que toi-même tu es un semi-analphabète, un tonneau vide qui fait beaucoup de bruit pour rien. Un vaurien.

Dans ta même arrogance congénitale, fruit d’une mauvaise éducation héréditaire, tu méprises les garçons de salle en me qualifiant de garçon de salle, alors que tu ignores que nombreux parmi les garçons de salle dont tu te moques, sont intellectuellement au dessus de toi, car nombreux sont ceux d’entre eux qui ont au moins le bac, diplôme de lycée que tu n’as jamais pu avoir !

Cela dit, comme ton ignorance t’amène à croire que tous ceux qu’on désigne par le titre de Docteur sont des gens qui travaillent à l’hôpital, je t’informe que je suis docteur d’université, ce qui n’a rien avoir avec quelqu’un qui travaille à l’hôpital. Je suis enseignant et mon Doctorat, je l’ai obtenu à l’université Paris 12, lieu où tu ne peux jamais être admis à un simple colloque au rang des hôtes et hôtesses. Tu es intellectuellement pauvre, mais un pauvre qui s’ignore et c’est en cela que tu fais pitié.

Tu parles de transhumance sans savoir ce que ce mot signifie, car pour ta gouverne, je n’ai jamais changé d’idéologie politique, pour me retrouver membre du parti d’obédience différente. Je n’ai jamais fait l’éloge de quelqu’un dont j’aurais été le pourfendeur, en disant le contraire de ce que j’aurais soutenu par le passé.

LIRE AUSSI : « Ouattara remporte une victoire à la Pyrrhus sur l’église catholique qui aura des conséquences sur l’image de son régime à l’international »

Je te mets au défi de sortir sur n’importe quel sujet politique, un seul de mes propos encenseurs d’un homme politique que j’aurais critiqué par le passé sur le même sujet.

Je suis membre du CPR depuis 2006 et je dirige ce parti. J’ai combattu les idéologies de haine tribale dans mon pays depuis 1993 et je suis resté constant dans le combat contre les discours de haine et de division. Où se trouve la transhumance ?

Je me suis battu contre l’exclusion ethnique du président Ouattara, je l’assume et j’en suis fier car cela est en accord avec mes convictions ; mais cela ne m’a pas empêché de critiquer sa gouvernance quand il a pris le pouvoir et je continue de critiquer le régime qui est au pouvoir et dont il est le chef. Il suffit de faire un tour sur ma page personnelle, pour voir mes prises de position pour la gratuité de l’école à tous les cycles, mes positions sur l’hygiène alimentaire dans notre pays, sur la retraite paysanne, sur la généralisation de la couverture santé et l’organisation du système de soins, sur l’assurance chômage, sur le revenu minimum, etc.

Si vous attendez de moi que j’insulte la mère du Président Ouattara pour que je sois perçu comme opposant à vos yeux, alors vous vous trompez de personne, mon opposition est civilisée et républicaine. J’attaque mes adversaires sur leur gestion et non sur leur personne et leur identité. Je défends les valeurs républicaines, ce qui fera que ce pays n’ira pas en lambeaux dans la division ethnique ou religieuse.

LIRE AUSSI : Le sort de Soro bientôt scellé ?

Peut-être que cela encore est au dessus de ton intelligence, car pour vous, être opposant c’est traiter les autres d’analphabètes, insulter leurs parents et les présenter comme étant des hommes moins civilisés que vous, alors que des gens comme vous, êtes des semi-analphabètes qu’on peut traiter aussi avec mépris et suffisance ; comme toi tu le fais pour les autres ; mais que tu ne supportes pas quand c’est à toi qu’on le fait.

Mon adresse est juste pour t’inviter à plus d’humilité et moins d’arrogance, car quand on cite les intellectuels de ce pays, tu n’en fais pas partie.

Personnalités liées avec l’article