En Côte d’Ivoire, la prévalence au niveau du Sida est passée de 4,7% en 2005 à 2,9% en 2018

A l’occasion de la journée mondiale du Sida ce 1er décembre 2019 le gouvernement ivoirien a appelé à œuvrer ensemble pour l’élimination du Sida d’ici 2030.

« J’en appelle plus aux populations, aux bailleurs et aux partenaires qui ont toujours apporté leur appui à notre pays, à y demeurer. Nous nous sommes fixés un objectif ambitieux vers lequel nous progressons désormais de plus en plus rapidement, celui de l’élimination du Sida d’ici 2030. Œuvrons donc ensemble pour l’atteinte de cet objectif commun », a lancé le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Eugène Aka Aouélé, à l’occasion de la 31e journée mondiale du Sida célébrée ce dimanche.

Pour le ministre Aka Aouélé, la célébration de cette journée axée sur le thème « Les communautés font la différence » vise à mettre en exergue non seulement le rôle crucial joué par les communautés depuis la découverte du Sida au niveau international et local, mais surtout fait appel à un engagement accru des communautés pour l’élimination de l’épidémie du Sida d’ici 2030.

LIRE AUSSI: Mamadou Traoré: « Bedié, Gbagbo et Ouattara sont à la fin de leur mission politique »

Ces communautés qui, souligne-t-il, ont largement contribué à la mise en place de stratégies et à la mise en œuvre de multiples activités de sensibilisation pour freiner la propagation de l’infection à VIH. Elles sont fortement impliquées dans le renforcement de la prévention, de la prise en charge communautaires des malades et la continuité des soins et apportent, de ce fait, une contribution notable à l’amélioration de leur qualité de vie, a-t-il reconnu.

Aka Aouélé a salué les formidables progrès accomplis dans le monde en général et en Côte d’Ivoire en particulier, en ce qui concerne la lutte contre cette pandémie. Ces progrès montrent, selon lui, que la Côte d’Ivoire est sur la bonne voie pour le contrôle de l’épidémie.

LIRE AUSSI: Ahoussou Jeannot prépare le terrain du RHDP dans la région de la Nawa

« En cette journée commémorative, nous en appelons à plus d’engagement des communautés afin de surmonter ces obstacles qui pourraient empêcher l’atteinte des objectifs 90 90  90 », a-t-il insisté, saluant les résultats probants de ces objectifs qui montrent la direction vers l’élimination de l’épidémie du Sida dans le pays.

En Côte d’Ivoire, la prévalence au niveau du Sida a baissé depuis 2005. Elle est passée de 4,7% en 2005 (Enquête sur les indicateurs du SIDA EIS), à 3,7% (Enquête démographique de santé, EDS) en 2012 et 2,9% en 2018 (CIPHIA, 2018), signale-t-on.

Personnalités liées avec l’article