Grève illimitée au ministère de Mabri Toikeusse à compter de ce mercredi 13 novembre 2019

Le syndicat des agents de l’administration centrale de l’Enseignement supérieur () annonce une grève illimitée à compter de ce 13 novembre 2019.

Le motif de cette grève illimitée est la non-signature de l’arrêté du 22 février 2010 portant création d’une régie d’avances auprès de la direction des affaires administratives et financières du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Un arrêté qui, selon le chargé des affaires juridiques du SYAAC-MESRS, , porte instauration de primes au profit des agents de l’administration centrale, qui se plaignent de leurs conditions de vie et de travail précaires.

Cette décision de grève illimitée, fait suite à deux ateliers d’optimisation des ressources financières pour le paiement des primes organisées respectivement en 2016 et en 2018, qui ont fait état de la disponibilité des ressources financières pour le paiement des primes trimestrielles aux agents et la non-signature depuis le 14 mars 2019 par le ministre de tutelle de l’arrêté portant instauration des primes, et une succession de grèves à courte durée.

LIRE AUSSI: Enseignement supérieur-Classement établissements privés: Voici la liste des cinq meilleures écoles de Côte d’Ivoire

« La prime que nous revendiquons devrait provenir des ressources financières propres de l’administration centrale qui a, à son actif, une cinquantaine d’activités lucratives », a indiqué M. Koffo, citant entre-autres les préinscriptions en ligne des nouveaux bacheliers, les inscriptions en ligne des candidats au (), les frais liés aux soutenances, et à l’ouverture des établissements supérieurs privés.

LIRE AUSSI: CMU Côte d’Ivoire: que risquent les fonctionnaires non enrôlés ?

Tout en précisant que 40% de ces ressources sont destinées au Trésor public et les 60% restant déversés dans les caisses de l’administration centrale.

Personnalités liées avec l’article