Jumia fait fermer boutique à Afrimarket

La start-up , spécialiste du e-commerce en Afrique de l’Ouest, vient de demander son placement en liquidation judiciaire au tribunal de Paris.

Après six années dans le secteur e-commerce en Afrique de l’Ouest, Afrimarket vient de demander son placement en liquidation judiciaire au tribunal de Paris. L’information donnée par Jeune Afrique fait état d’une grosse prédominance de qui n’aurait laissé aucune chance à la désormais défunte Afrimarket.

A LIRE AUSSI: Combien Gervinho a-t-il offert aux enfants de DJ Arafat ?

Depuis sa création en 2013, Afrimarket avait réunit 50 millions d’euros dont 20 millions en quatre levées de fonds, le reste en concours bancaire et en réinvestissement de chiffre d’affaires. A partir de 2018, alors que la société atteignait un chiffre d’affaire de 30 millions d’euros, ses fondateurs ont cherché à lever 20 millions d’euros supplémentaire pour renforcer sa croissance.

A LIRE AUSSI: Ali Le Code à Arnaud Jaguar: « où sont les 5 millions de la Yorogang? »

Pour , fondatrice Afrimarket: « Il y a des marges faibles, des problèmes opérationnels qui peuvent faire perdre de l’argent. Et puis nous étions dans une situation complexe avec un acteur Jumia, qui a levé 200 millions d’euros en avril 2019, prenant de l’avance après avoir levé plusieurs centaines de millions, ce qui suscite la peur du winner takes all ».

Personnalités liées avec l’article