L’amour ambigu de Venance Konan pour Gbagbo : « j’ai beaucoup d’affection pour lui »

Dans son éditorial intitulé « Ce cher Gbagbo », Venance Konan exprime son ambivalence à l'égard de l'ancien président ivoirien.

D'un côté, il le trouve sympathique et charismatique, avec un côté protecteur des plus démunis. De l'autre, il le critique pour son manque de réalisme et sa tendance à nier ses propres responsabilités.

Konan commence par rappeler que Gbagbo a lui-même mis des gens en prison lorsqu'il était président. Il cite des exemples d'opposants politiques, de journalistes et même de simples citoyens qui ont été emprisonnés ou torturés pour leurs opinions ou leurs actions. Il souligne que ces actes ne sont pas compatibles avec le discours de Gbagbo sur la non-violence et le respect des droits humains.

Konan critique ensuite Gbagbo pour son incompréhension des mécanismes du marché. Il rappelle que le prix du cacao n'est pas fixé par les gouvernements, mais par l'offre et la demande. Lorsque la production de cacao augmente, le prix baisse. Gbagbo semble ignorer ce principe fondamental, et il accuse le président Ouattara de ne pas payer un prix juste aux planteurs de cacao.

LIRE AUSSI: PPA-CI : Laurent Gbagbo, « péché d'orgueil » (Ferro Bally)

Konan conclut en suggérant que Gbagbo aurait pu faire plus pour aider les planteurs de cacao lorsqu'il était président. Il aurait pu promouvoir la transformation des matières premières en Côte d'Ivoire, ce qui aurait permis aux planteurs de tirer plus de profit de leur travail.

LIRE AUSSI: Présidence du PDCI : Noël Akossi Bendjo se retire de la course en faveur de Tidjane Thiam

L'éditorial de Konan est un portrait nuancé de Gbagbo. Il souligne les qualités et les défauts de l'ancien président, et il invite les lecteurs à réfléchir à ses contradictions.

Written by Mohammed Ouattara

PPA-CI : Laurent Gbagbo, « péché d’orgueil » (Ferro Bally)

Venance Konan : l’amour-haine pour Gbagbo, « J’aime beaucoup Laurent »