Les chefs traditionnels de Mama, parents de Gbagbo chez Bédié

Les parents de Laurent Gbagbo ont été reçus par Bédié le jeudi 20 février 2020. La délégation était conduite par le chef de terre de Mama, Joseph Goli Ogou.

Les parents de l’ex-président Laurent Gbagbo ont été reçus par Henri Konan Bédié, le jeudi 20 février 2020. La délégation conduite par le chef de terre de Mama, Joseph Goli Ogou, est venue dire merci au président du PDCI pour s’être rendu à Bruxelles afin de soutenir leur « fils », et pour rendre la pareille à l’ex-Première dame Henriette Bédié qui leur a rendu visite précédemment. La délégation a, par ailleurs, encouragé le Sphinx de Daoukro à poursuivre ses efforts pour le retour au pays de Laurent Ggagbo. Le président du PDCI a rassuré ses hôtes sur son engagement dans ce sens.

Goli Obou Joseph, chef de terre de Mama, s’est réjoui de mon voyage en Belgique pour saluer Laurent Gbagbo. « C’est un geste que nous saluons et qui démontre la grandeur de l’homme. Même si physiquement, Gbagbo n’est pas là, Bédié est là », a-t-il poursuivi.

LIRE AUSSI: Rencontre Ouattara évêques de Côte d’Ivoire : un face-à-face de haute portée

Bédié a également rappelé que Laurent Gbagbo et lui ont travaillé ensemble quand le président Houphouët était président de la République et quand moi-même j’étais président de la Côte d’Ivoire, puis quand lui-même était président.

Tous, pendant tout ce temps, nous avions l’habitude de laisser ceux qui étaient dans l’opposition tranquille. Et quand il y avait des problèmes graves, on les appelait pour discuter et voir quelle solution on pouvait trouver. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Aujourd’hui, ceux qui sont au pouvoir ne parlent plus avec l’opposition. S’ils parlent avec l’opposition, c’est un dialogue de sourds.

LIRE AUSSI: Procès Gbagbo : Gon persiste, « c’est une initiative des avocats, ils n’ont pas besoin d’en référer à Ouattara »

Nous voulons changer cela pour que Gbagbo et Blé Goudé puissent revenir chez eux, en Côte d’Ivoire, dans leurs villages et sur leurs terres natales pour travailler ensemble avec tous les Ivoiriens. C’est parce que nous serons au pouvoir que Gbagbo rentrera en Côte d’Ivoire pour vivre en paix

Personnalités liées avec l’article