Les partisans de Sawegnon ne démordent pas au Plateau : « Richard Adou doit saisir à nouveau le parlement pour lever l’immunité d’Ehouo »

Jacques Ehouo, maire élu du Plateau, non installé, le 2 janvier 2019 à Abidjan

Le président du Mouvement de la jeunesse active de Côte d’Ivoire (,
proche de Fabrice Sawegnon), , a animé une conférence de presse ce mercredi 13 mars 2019, à l’hôtel Horizon Abidjan-Cocody. Serge Sanogo a évoqué la situation de la commune du et a demandé au procureur Richard Adou de saisir à nouveau le parlement afin que l’immunité du député et maire élu du , soit levée.

Pour le président du Mojaci, la situation qui prévaut au Plateau ne permet pas d’avoir une lisibilité. Selon lui, dans pas mal de communes, les projets de développement de proximité ont déjà commencé sauf au Plateau parce que la situation est bloquée faute du fait que le maire est sur le coup de la justice.

« Donc, nous demandons que la procédure soit accélérée pour qu’on puisse avoir une collectivité qui fonctionne normalement », a-t-il déclaré. A en croire Serge Sanogo Kakou, la décision prise par l’assemblée nationale de suspendre aux poursuites du député Jacques Ehouo, a été une décision prise à la hâte et dans des conditions qui ne sont pas claires.


A lire aussi : Urgent / Jacques Ehouo libre après une journée d’audition à la police économique

« Donc nous lançons un appel au procureur Adou afin qu’ il puisse saisir à nouveau le Président de l’Assemblée nationale nouvellement élu pour que son immunité soit levée pour avoir une suite judiciaire assez rapidement », a-t-il ajouté.

Rappelons que Jacques Ehouo, le maire élu de la commune du Plateau n’a jusque là pas encore été investi. Une situation due à une plainte qui a été déposée contre lui pour des malversations présumées. Ce dernier avait été auditionné toute la journée du jeudi 10 octobre 2019, avant d’être relâché.

Prince Beganssou