Un cadre du PDCI aux dirigeants du CNT : « Gbagbo est encore gênant pour les occidentaux qui ont peur de sa présence sur la scène politique ivoirienne »

Lettre ouverte de Jean-Yves Esso, membre du bureau Politique du PDCI aux dirigeants du Comité National de Transition (CNT).

Aux dirigeants du ,

Je voudrais saluer le courage et la détermination avec lesquels vous avez mené le combat de la liberté et pour la démocratie en Côte d'ivoire, depuis les fastidieux épisodes du dialogue politique, en passant par le boycott actif de l'élection et sa désobéissance civile, jusqu'à la récente création du Comité National de Transition (CNT).

Je ne me permettrai pas de vous féliciter maintenant car le combat n'est pas encore fini. Loin d'être terminé, ce combat comporte quelques incohérences dans sa mise en œuvre sur le terrain, conséquence d'un travail peut-être pas très bien préparé. Je me pose juste la question sans affirmer quoi que ce soit qui puisse contrarier ceux qui sont aux manettes depuis le début et qui ont fait un travail ô combien formidable pour nous amener jusque là…

En vérité, les dans leur grande majorité, réfutent ce 3ème mandat anticonstitutionnel. Vous pouvez en profiter pendant que ce sentiment les habite encore.

Ils peuvent encore à la suite de vos mots d'ordre, être les acteurs-terrain de la mise en pratique de votre stratégie sur toute l'étendue du territoire pendant que la Communauté Internationale, encore sous l'effet de la réaction généralisée du peuple ivoirien partout à l'intérieur du , ne dit rien pour reconnaitre et féliciter OUATTARA pour sa « victoire » qu'ils savent tous usurpée.

LIRE AUSSI: Conseil National de Transition : Akossi Bendjo se signale depuis la France

Vous nous donnez le sentiment d'une plateforme de l'opposition hésitante, à la recherche d'un leader naturel pour la diriger. Même si ça peut ne pas être la réalité, c'est l'impression que cela donne de l'extérieur…

Nous pensons tous aujourd'hui, qu'au sacro-saint nom du peuple vous devez faire fi des querelles passées et de vos ambitions personnelles pour nous aider à gagner ce combat contre l'imposture, afin de faire respecter notre Constitution, reformer une Commission Electorale vraiment neutre et Indépendante, toiletter et auditer la , organiser des élections inclusives, transparentes et démocratiques et ramener définitivement la paix en Côte d'ivoire.

Aux dirigeants du ,

Continuez à prendre, s'il vous plait des décisions collégiales et consensuelles dans le cadre du CNT. Une bonne harmonisation et une préparation collégiale des activités donne de l'efficacité sur le terrain. C'est le moment, cher dirigeants du PDCI-, de rappeler à tous vos militants et sympathisants les règles, principes et bases de la lutte politique lorsqu'on est dans l'opposition. Nous avons assisté à une mobilisation très molle des militants et sympathisants du CNT lors de la tentative d'enlèvement du président BEDIE à son domicile de alors qu'au seul Bureau Politique du PDCI on y compte pas moins de 5000 cadres sans compter les élus, alors que nous avons plus de 350 délégations et que nous aurions pu être très facilement plus de 5000 quidams devant la résidence de notre président si chaque délégué faisait venir ne serait ce que 15 personnes chacun.

On aurait pu, on aurait dû avoir une grande résistance devant la résidence du président BEDIE au moment de la tentative d'enlèvement et le lendemain également. Le combat ne se déroule pas que sur les ou dans les salons, il faut vous mobiliser aux cotés des militants du et des autres partis du CNT pour que ce combat soit efficace.

La lutte dans l'opposition pour la reconquête du Pouvoir d'Etat n'est pas chose aisée. Il faut se battre avec des plans A, B et peut être même des plans C. Mais ça vous le savez déjà…Maintenez ce climat de confiance qui a toujours prévalu au sein de la plateforme de l'opposition en ôtant toute suspicion quant à la sincérité de vos redoutables adversaires d'hier mais coalisés d'aujourd'hui, le FPI, afin que le combat que vous menez tous soit plus rapide et plus efficace.

Au dirigeants d' (FPI version ) ,

Nous vous demandons de vous impliquer sincèrement et intégralement dans cette lutte. Nous savons tous que vos militants sont les plus téméraires, les plus actifs et les plus organisés pour ce genre de bataille, alors si vous êtes sincèrement avec les autres membres du CNT, ce combat sera vite gagné. Le pouvoir illégitime mis en place ne compte essentiellement que sur votre éventuelle division…

Le Président Pascal AFFI N'GUESSAN n'est pas votre concurrent. Si c'est lui qui a été coopté comme porte-parole durant les 4 derniers communiqués, c'est simplement parce qu'il était un candidat retenu à l'élection d'octobre 2020. De ce fait, il incarnait une voix légitime pour s'exprimer sur cette mascarade électorale.

LIRE AUSSI : « Soro ne gâtera plus son nom pour quelqu'un à travers un coup d'État » -Mamadou Traoré

Le Président , même s'il est très aimé par son peuple, est encore gênant pour les occidentaux qui ont peur de sa présence sur la scène . La communauté internationale n'a pas encore tout à fait confiance en lui et il ne sera réellement de venir en Côte d'ivoire que si vous vous battez sincèrement aux côtés des autres de la CNT pour gagner cette lutte.

Dans le cas contraire, le président GBAGBO ne pourra rentrer que lorsque la communauté internationale et OUATTARA jugeront ensemble qu'il est effectivement inoffensif, c'est-à-dire dans au moins trois ou quatre ans encore.

Au dirigeants du FPI/,

A cette heure de la lutte, il n'y a plus deux FPI. Le président Pascal AFFI N'GUESSAN a l'art oratoire. C'est un tribun naturel. Servez-vous en pour prendre la place qui s'offre à vous au sein de la coalition sans piétiner les «  » (Gbagbo Ou Rien) sur les réseaux sociaux.

Il y a un seul FPI. Que votre chef réaffirme clairement et chaque fois que le besoin s'en fera sentir, son allégeance au président GBAGBO. C'est un passage obligé pour l'instant. La suite personne ne la connaît…Aux dirigeants de et à son président , Un grand homme parle peu. Il agit, puis les gens comme nous expliquent son action.

Nous reconnaissons tous, le formidable travail que vous avez abattu et que vous continuez d'abattre à l'international contre le président sortant OUATTARA et pour le compte de la coalition de l'opposition. Tous les ivoiriens vous en sont reconnaissants car ce sabotage efficace de l'image policée de OUATTARA a porté ses fruits. Toute la Communauté Internationale et la presse mondiale voient aujourd'hui qui est réellement monsieur OUATTARA grâce à votre contribution efficace.

La Communauté Internationale observe encore la situation sociopolitique en Côte d'ivoire et attend tranquillement la proclamation officielle des résultats par le pour désavouer le CNT, pour reconnaitre la « victoire » de OUATTARA. Si le combat est bien mené dans ce laps de temps qui nous est imparti, cette même Communauté Internationale ne reconnaîtra pas cette « victoire » volée et invitera toutes les parties liées à la présente crise à la table de négociation.

Dans tous les cas, nous n'avons plus de temps, plus de ré. Nous comptons sur vous et sur le GPS pour mener à son terme notre combat contre cette forfaiture et cette imposture dans notre pays. Les ivoiriens sont fatigués, meurtris dans leur chair et sont à la recherche de la et d'une paix durable.

En conclusion, L' doit être plus forte ou tout au moins, aussi forte et puissante que le pouvoir illégitime de OUATTARA pour pouvoir inquiéter et être prise au sérieux avant d'être invitée à une quelconque table de négociation par les médiateurs. Le financement pour la mobilisation doit se faire immédiatement et par tous les hauts cadres, sans lésiner.

Il doit être confié à des personnes ressources fiables auxquelles vous attribuerez des contrôleurs. La mobilisation doit être franche et sincère car si le FPI et la rentrent clairement dans la danse, ce pouvoir ne tiendra pas 3 jours.Merci pour votre aimable attention.

Signé :Un ivoirien assoiffé de Paix résidant à . NB : Au pouvoir illégitime, inutile de m'envoyer vos encagoulés pour m'enlever. Je ne suis pas l'auteur de cette lettre. Je la trouve juste pleine de sens et très pertinente, c'est pour cela que je la partage…

Written by Jean-Yves Esso

Bouna : un chauffeur prend 12 mois de prison

avion

Xi envoie un message de sympathie au président algérien – Actualités 06/11/2020