Marche priante : Al Moustapha présente ses excuses à l’Eglise catholique

Al Moustapha a présenté le 29 janvier 2020 ses sincères excuses à l’église catholique après avoir menacé sa marche priante du 15 février.

« Je salue le courage de nos frères catholiques. Si j’ai eu à les offenser par mes messages qui, je le rappelle ont été mal interprétés, je tiens à leur présenter mes sincères excuses » a déclaré Al Moustapha le 29 janvier 2020.

On se souvient de sa déclaration à Yopougon le samedi 25 janvier 2020 : « Ivoiriens, Ivoiriennes, nous sommes dans un pays de paix. La Côte d’Ivoire aujourd’hui, qu’on le veuille ou pas, est un pays émergent. Alors un appel aux religieux pour prier pour la paix, c’est dans l’église. Nous avons appris qu’il y a des chrétiens catholiques qui veulent marcher le 15 février 2020. Le mouvement Zéro Victime dit non à la marche du 15 février sinon, nous appellerons tout le peuple à les rejoindre pour cette marche ».

LIRE AUSSI : Un prêtre après le message des évêques ivoiriens : « seul le diable peut être contre la paix »

L’Eglise catholique, par son porte-parole a annulé sa marche : « cependant, face aux dangers d’infiltrations et soucieux de la sécurité de ses fidèles, son Éminence demande que cette journée de prière se tienne exclusivement au sein de la Cathédrale Saint-Paul du Plateau ».

Personnalités liées avec l’article