Ouattara resserre les rangs avant la présidentielle : de nouveaux limogeages en vue

Alassane Ouattara poursuit son grand ménage à l'intérieur de son gouvernement et de l'administration publique. De nouveaux limogeages en vue.

Après le limogeage du premier ministre, Patrick Achi, et du secrétaire général de la présidence, Abdourahmane Cissé, le président Alassane Ouattara s'attaque désormais à deux structures publiques de premier plan : l'Agence comptable centrale du Trésor (ACCT) et la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) révèle Africa Intelligence dans son article de ce lundi 4 décembre 2023.

Ouattara poursuit son grand ménage en Côte d'Ivoire

L'ACCT est une institution essentielle de l'État ivoirien. Elle est chargée de la gestion des finances publiques du pays. Son directeur général, Ali Kader Coulibaly, est un proche du président Ouattara. Il est considéré comme un homme de confiance du pouvoir.

Cependant, Ali Kader Coulibaly est également critiqué pour son manque de transparence et son opacité dans la gestion des finances publiques.

LIRE AUSSI : RHDP battu à Tiassalé, Assalé Tiémoko réélu

Selon les informations d' « Africa Intelligence », la mise à l'écart d'Ali Kader Coulibaly pourrait être officialisée par d'ici à la mi-décembre.

Ouattara cible les structures publiques

La CNPS est une institution chargée de la gestion de la retraite et de la prévoyance sociale des salariés ivoiriens. Son directeur général, Denis Charles Kouassi, est également un proche du président Ouattara. Il est en poste depuis 2013.

Denis Charles Kouassi est également critiqué pour son manque de transparence et son opacité dans la gestion de la CNPS. Il est notamment accusé de corruption et de népotisme.

LIRE AUSSI: Prêts à usure en ligne en Côte d'Ivoire : un gérant de société fictive interpellé

Toujours selon d' « Africa Intelligence », Denis Charles Kouassi devrait être invité à quitter son poste dans les tout prochains jours.

Les raisons de ce grand ménage

Ces limogeages sont interprétés comme une volonté du président Ouattara de resserrer son contrôle sur l'administration publique. Ils pourraient également être liés à des affaires de corruption ou de mauvaise gestion.

Written by Mohammed Ouattara

Limogeage, le grand ménage de Ouattara : après Patrick Achi et Abdourahmane Cissé, ces têtes qui vont tomber, les révélations d’AfricaIntelligence

Nomination du nouveau secrétaire général de la présidence ivoirienne : dans les coulisses