« Relations homosexuelles à l’école de police de Cocody » : le Sergent-chef B.A.Y devant le tribunal militaire

Le policier B.A.Y sera le 14 février 2020 devant le tribunal pour avoir forcé des élèves policiers à avoir des relations homosexuelles avec lui.

Ces faits, d’une gravité extrême, avaient été renvoyés devant le parquet militaire d’Abidjan le mercredi 14 août 2019. Rappel des faits.

Le Sergent-chef de police B.A.Y, en service à l’école de police, s’adonnait à des actes d’attouchements sexuels sur les pensionnaires de cette institution au lieu de leur dispenser la déontologie du métier d’agent de police. En effet cet agent, avec l’influence qu’il avait dans la cuisine, faisait du chantage sur son lieu de travail ou proposait des mets assez fumants pour avoir des « clients » et assouvir ses sales désirs.

Sur dénonciation d’un élève sous-officier, victime, cet indélicat policier a été pris au piège et en flagrant délit pendant qu’il faisait la fellation à l’élève sous-officier V.B.Z.

Le Sergent-chef B.A.Y a été mis aux arrêts et déféré à la MAMA pour attentat à la pudeur, abus d’autorité, faits prévus et punis par le Code pénal.

LIRE AUSSI : Élève tuée à Dimbokro : les 2 policiers arrêtés ne seront pas les seuls, Ange Kessi va également poursuivre le commissaire

Son procès qui a débuté il y a quelques semaines a été renvoyé pour la troisième fois vu la complexité du dossier. Ce renvoi au 14 février 2020 verra la comparution d’un témoin clé dans ce dossier.

Les derniers articles de l’actualité ivoirienne sur Yeclo.com :

Personnalités liées avec l’article