« Si Soro est accusé de tentative de coup d’état, pourquoi les ex com-zones ne sont pas aux arrêts ? »

Pour le régime Ouattara, l’enregistrement est juste lorsque Soro affirme préparer un coup d’état, mais faux lorsqu’il dit que les com-zones sont avec lui ?

C’est Homère qui nous raconte la ruse du Cheval de Troie dans son Odyssée. En effet, pendant 10 ans, les guerriers grecs tentent en vain de pénétrer la ville de Troie. A l’initiative d’Ulysse, ils construisent un grand cheval qu’ils laissent à la porte de Troie pour, disent-ils, faire la paix. Les Troyens, très heureux de gagner la guerre, transportent le cheval dans leur ville et organisent une grande fête. Lorsqu’ils s’endorment d’ivresse, plusieurs guerriers grecs, qui étaient en fait camoufler dans le cheval, en sortent et prennent le contrôle de la ville détruisant tout sur leur passage. En 1970, Daniel J. Edwards invente le logiciel « Cheval de Troie » qui, une fois installé sur votre ordinateur, vous espionne à votre insu.

Si vous suivez l’actualité africaine, vous saurez par exemple que cette technique a été utilisée au Congo Brazzaville contre le Général Mokoko (https://www.dailymotion.com/video/x3s00gh) mais aussi en Côte d’Ivoire pour piéger le commandant Abehi à qui un homme ghanéen fait croire qu’il peut financer sa tentative de renversement du régime. Le jour où il lui donne rendez-vous pour lui donner des centaines de millions, il est cueilli par les renseignements ivoiriens au Ghana.

LIRE AUSSI: Hanny Tchelley après la publication des photos du Woody : « le seul responsable s’appelle Gbagbo »

Je vous explique tout cela afin que vous compreniez bien le rôle du Français Perez dans toute cette affaire. C’est le cheval de Troie introduit par les hommes du pouvoir dans le système Soro Guillaume. À la seule différence que Soro, qui est informé du stratagème, enregistre lui aussi leur échange. L’audio que vous écoutez est donc un grand film d’espionnage et de contre-espionnage. La preuve est que Soro mettra cet enregistrement à la disposition de plusieurs diplomates européens courant 2017.

Dans la même période, il en parle aussi avec M. Ouattara qui tente de le convaincre de rallier le RHDP. Il lui dit ne pas comprendre qu’on l’espionne de la sorte alors qu’on fait croire qu’on lui fait confiance. M. Ouattara le rassure qu’il mettra de l’ordre en insistant sur le fait que c’est M. Hamed Bakayoko qui fait n’importe quoi et lui réitère avec insistance de venir au RHDP. On connait tous la suite : Guillaume refusera et démissionnera par la suite du Parlement.

LIRE AUSSI: Tentative de coup d’état en Côte d’Ivoire : si « Ado a tort », Soro a-t-il raison ?

D’ailleurs, quand le régime évoque l’enregistrement, Me Bamba Lamine cite directement le nom de Francis Perez avant qu’il ne soit présenté. Histoire de dire que l’affaire a fait un flop. Vous comprendrez donc tout le malaise du procureur Adou qui transpirait comme un porc dans une salle hyper climatisée. M. Adou est incapable de dater l’enregistrement, de nous en donner la source et même de citer les personnes qui échangent avec Guillaume. Il est incapable de dire le lieu où les armes auraient été retrouvées. Ils parlent de domiciles voisins. Mais des domiciles voisins à qui ? Et en quoi suis-je responsable des affaires trouvées chez mon voisin ? Avons-nous des aveux des prétendus voisins ? Rien, Nada, nothing que du flafla.

Mais allons plus loin ! Si Guillaume est accusé de tentative de coup d’état sur la simple base de cet enregistrement, comment se fait-il que les ex com-zones ne sont pas mis aux arrêts puisqu’il y dit qu’ils sont avec lui ? Donc l’enregistrement est juste lorsque Guillaume affirme préparer un coup d’état mais est faux lorsqu’il dit que quasiment tous les com-zones sont acquis à sa cause ? Échec et Mat ! Guillaume a espionné celui qui était venu espionner. Saluez la maestria du jeune homme.

LIRE AUSSI: « Le régime Ouattara ne va plus se cacher. Bensouda va émettre dès à présent les mandats contre Soro »

Évoquons maintenant une question de droit avant de parler de l’intervention de Me Bamba. Qu’en est-il de la recevabilité de la preuve dans le droit pénal ivoirien ? Je sais que le droit français parle souvent de preuve déloyale lorsque la puissance publique use de stratagème pour pousser une personne à commettre un délit. Je sais que pour mettre une personne sur écoute, il faut l’autorisation d’un juge sinon les preuves collectées ne sont recevables devant aucune Cour.

Quant à Me Bamba, je l’invite à professionnaliser un peu ses sorties. Trop d’amateurisme, de virulence dans les propos. Je comprends que la situation de quasi-clandestinité limite les moyens de bord mais il n’y a aucune pression à réagir sur le champ. Il faut prendre la peine de tout cadrer. Sur la forme, il faut choisir la nature des réponses : communiqué de presse ? déclaration ?

LIRE AUSSI: « ADO annonce l’ECO, et la fin du CFA. Voici ce que l’histoire retiendra »

Ensuite, il ne sert à rien de répéter : « lorsque Soro parlera lui-même… ». Soro nous parle tous les jours sur Twitter alors sa liberté d’expression n’est pas entravée. S’il ne parle pas, c’est qu’il ne veut pas parler. Fais donc le job et fais le bien.

Je terminerai sur la question de la maison et du blanchiment d’argent qui n’a pas été évoquée hier par Me Bamba. C’est une faute très lourde. Sur cette affaire, ma conviction profonde est que Guillaume est coupable (ça reste ma conviction) mais c’est une pratique assez répandue dans ce pouvoir. Alors il faut trouver le bon calibrage pour balancer sur cette question sinon pour le moment ce n’est pas bon. Me Bamba, abandonnez le langage ordurier et élevez le niveau du débat. Vous ne parlez plus aux adeptes de gares routières d’Abobo mais au monde entier. On se comprend ?

Personnalités liées avec l’article