« Soro, peut-il de la France organiser des actions de déstabilisation ?

Selon Venance Konan, il sera difficile à Guillaume Soro depuis la France où il est en exil d’organiser des actions de déstabilisation de la Côte d’Ivoire.

Aujourd’hui, ni le Fpi, ni le Pdci de Bédié ne s’investissent sur le terrain auprès des électeurs comme le fait le Rhdp. Soit ils sont totalement dépassés, soit ils comptent sur autre chose que les élections pour revenir au pouvoir. Guillaume Soro, le dernier acteur de cette pièce, a été accusé de préparer une action de déstabilisation.

Est-ce sur cela que comptaient ses alliés circonstanciels du Pdci-Daoukro ? Il s’est, depuis quelques temps, exilé en Europe. Peut-il de là-bas organiser encore des actions de déstabilisation ? Ce serait difficile. Alors ? Qu’est-ce qui devrait donc nourrir notre peur d’une nouvelle guerre ? Qui a une armée planquée dans un coin du pays ou chez un voisin qui pourrait venir se battre contre notre armée nationale ?

LIRE AUSSI: Menace de coup d’Etat en Côte d’Ivoire : Ouattara a-t-il vraiment rassuré les Ivoiriens ?

Comme il est de coutume en Afrique, et comme on nous y prépare déjà, nos opposants actuels, qui n’ont pour unique programme que le dénigrement du pouvoir et la réclamation d’une nouvelle commission électorale, ne reconnaîtront pas leur défaite s’il leur arrivait de perdre.

Mais et après ? Que feront-ils d’autre, à part protester, dire qu’ils ne reconnaissent pas celui qui sera élu, faire le siège des médias internationaux et des chancelleries occidentales, organiser des marches, et in fine, négocier pour avoir quelques strapontins au gouvernement s’ils arrivent à faire de bons scores aux législatives ?

LIRE AUSSI: « Quand l’UA reconnaît l’intelligence économique de Gbagbo »

Que peuvent-ils faire d’autre ? La guerre viendra d’où ? Arrêtons donc de nous faire peur et de faire une mauvaise publicité à notre pays.

Personnalités liées avec l’article