« UPCI : Les jeunes mettent en garde Belmonde et sa « minorité de 5% mue par l’argent facile »

Brahima Soro, président de l'UPCI
Brahima Soro, président de l'UPCI

Le président des jeunes de l’Union pour la Côte d’Ivoire (UPCI) Brou Thomas Kré, entouré de son bureau exécutif, a animé une conférence de presse ce lundi 4 juin 2018, au siège du dit parti à Angré 8ème tranche (Cocody), pour soutenir son président, et mettre en garde les cadres « égarés ».

Déclaration des jeunes de l’UPCI

Le bureau de la Jeunesse de l'UPCI
Le bureau de la Jeunesse de l’UPCI

Depuis le congrès extraordinaire de l’UPCI tenu au palais de la culture de Treichville, le 28 avril 2018, relatif à l’adhésion ou non de l’UPCI au parti unifié RHDP, au terme duquel les congressistes ont voté à 95% pour le non au parti unifié. Nous, jeunes de l’UPCI entendons çà et là des personnes dont certains n’ont pas daigné participer au dernier congrès du parti dont ils se réclament aujourd’hui, s’activer pour réclamer la démission du président élu du parti d’une part, et convoquer un autre congrès pour dire oui au parti unifié d’autre part.

A lire aussi: Après le « Non » de l’UPCI : Une députée du parti démissionne et fait des révélations

En effet, il se trouve que  des personnes non membres du parti, se sont donnés pour mission de déstabiliser l’UPCI et son président Me Soro Brahima, en colportant de fausses nouvelles sur son compte dans le but de diviser les militants de l’UPCI, et instrumentaliser la jeunesse. Cette entreprise ayant échoué, ils envisagent aujourd’hui de faire un passage en force, afin d’organiser un autre congrès qui dira oui au parti unifié d’une part, et fera appel à une personne ayant récemment quitté le parti pour le diriger.

ils envisagent tenir une conférence de presse, dans le courant de cette semaine et se croient en mesure de convoquer un bureau politique

En remplacement à Me Soro Brahima, qu’ils auront pris de démettre de ses fonctions. Le bureau national de la jeunesse de l’UPCI, note que ces personnes égarées n’ont soit aucune connaissance des textes du parti, soit elles ont décidé de s’en affranchir.

C’est pour cette raison qu’ils envisagent tenir une conférence de presse, dans le courant de cette semaine et se croient en mesure de convoquer un bureau politique, qui sera sans nul doute composé de personnes non adhérentes et non membres du bureau politique de l’UPCI, avec pour ordre du jour la convocation d’un autre congrès.

Le bureau national de la jeunesse de l’UPCI connait le but ultime de ces actions projetées par ces égarés

Le bureau national de la jeunesse de l’UPCI, regrette que cette forfaiture soit totalement organisée, financée, soutenue par des personnes extérieures au parti et bien connues sur l’échiquier politique national.

Le bureau national de la jeunesse de l’UPCI connait le but ultime de ces actions projetées par ces égarés, fait croire au président de la république que ces égarés incarnent la véritable UPCI. De sorte qu’ayant ainsi dit oui au parti unifié, avec le vote de militants venus d’ailleurs, ils pourront faire entrer dans le prochain gouvernement où un poste promis à leur futur chef.

le congrès du 28 avril 2018, a réitéré sa pleine et entière confiance au président du parti Me Soro Brahima

Que le congrès du 28 avril 2018, a réitéré sa pleine et entière confiance au président du parti Me Soro Brahima, en présence de certains de ces cadres égarés qui n’avaient osés prendre la parole pour défendre le oui tant recherché aujourd’hui, tandis que les autres n’avaient même pas jugés utiles de participer au congrès du parti dont ils se réclament fièrement aujourd’hui.

Que l’attitude de ces égarés est la preuve manifeste qu’ils sont venus à l’UPCI pour se servir.

Que l’UPCI aspire à servir la Côte d’Ivoire dans le respect des principes démocratiques.

Le bureau national de l’union des jeunes pour la Côte d’Ivoire UJPCI, suis très activement l’évolution des travaux de ce congrès illégal, et ne manquera pas d’agir en temps utile pour y mettre un terme.

Le bureau national de l’union des jeunes pour la Côte d’Ivoire UJPCI, suis très activement l’évolution des travaux de ce congrès illégal, et ne manquera pas d’agir en temps utile pour y mettre un terme. N’acceptera jamais qu’une minorité de 5% s’impose à 95% des adhérents UPCI qui ont dit non au parti unifié.

Invite ces personnes égarées, qui ne sont mues que par l’idéologie de l’argent facile et l’abstrait des postes que des sofas du prince maitre à se ressaisir et à respecter la démocratie et les résultats issus du congrès du 28 avril 2018, au palais de la culture de Treichville.

Félicite les jeunes du parti, qui en dépit des promesses fallacieuses de recrutement à la fonction publique, de sommes d’argent ont refusé de suivre ces égarés

Félicite les jeunes du parti, qui en dépit des promesses fallacieuses de recrutement à la fonction publique, de sommes d’argent ont refusé de suivre ces égarés, dans la seule option de mobilisation pour leur congrès est aujourd’hui de faire appel aux militants d’un autre parti autre l’UPCI. Ne se reconnaissent pas dans les actions subversives des égarés et ne toléra pas dans l’avenir toute action destinée à salir le parti et son président.

L’union des jeunes pour la Côte d’Ivoire, avec à sa tête le président Kré Brou Thomas réitère son soutien indéfectible à la direction du parti avec à sa tête, Me Soro Brahima.

Invite ces égarés à saisir l’occasion de leur conférence de presse, de rejoindre le parti unifié ou ils seront accueillis les bras ouverts. L’union des jeunes pour la Côte d’Ivoire, avec à sa tête le président Kré Brou Thomas réitère son soutien indéfectible à la direction du parti avec à sa tête, Me Soro Brahima.

Vive la Côte d’Ivoire, Vive l’UPCI, je vous remercie.

Retranscription Prince Beganssou

Grave « rattrapage » à l’ENS, Brahima Soro : « Cela ne reflète pas la Côte d’Ivoire »

Personnalités liées avec l’article