Yamoussoukro épicentre de la désobéissance civile dans le grand Centre

Yamoussoukro, ce vendredi 30 octobre 2020, a basculer dans des affrontements, faisant monté ainsi d'un cran, la tension dans les régions du grand centre.

Dans la capitale , , les activités sont à l'arrêt dans plusieurs quartiers comme Assabou, , 220 logements et , Dioulabougou, Morofé, Habitat. Des scènes d'affrontements entre manifestants et forces de l'ordre ont été signalées.

Restée en marge des de violence consécutives au mot d'ordre de désobéissance civile lancé par la coalition de l', la ville de Yamoussoukro est au bord d'un affrontement.

LIRE AUSSI: Yamoussoukro : le matériel électoral incendié ce 30 octobre 2020

A l'appel de leurs leaders, les militants de l'opposition qui observent un mot d'ordre de désobéissance civile ont entamé une marche qui a pris sa source au quartier Habitat. Les marcheurs qui étaient encore sur la nationale A3 ont été surpris d'apercevoir dans le lointain une foule compacte qui venait dans leur direction.

Entre les deux groupes, des cargos de policiers dont la présence permet de maintenir le calme. La marche des deux entités l'une vers l'autre ne s'arrête pas et les slogans hostiles fusent de toutes parts.

LIRE AUSSI : Désobéissance civile : Béoumi, Koun-FAO, Divo, Alépé, Yamoussoukro dans les rues ce 30 octobre 2020

Pris dans l'étau, quelques véhicules ont réussi à se sortir d'affaire grâce à la vigilance des policiers.

Par ailleurs, les villes de , Koun , Tankessé, Alépé et , sont entrées dans la danse.

La désobéissance civile lancée par l'opposition ivoirienne est suivie par plusieurs villes à 24heures des élections. Plusieurs villes du sont paralysées. À Béoumi, le siège du a été la cible des individus non identifiés. Le siège du parti au pouvoir est parti en fumée.

Written by Tristan Sahi

Présidentielle 2020 : des observateurs de la Fondation Djigui sur le terrain

Accident sur le 3e pont : un véhicule fait un tonneau dans le sens Riviera – Marcory