Côte d’Ivoire : Fraternité Matin journal gouvernemental pris en flagrant délit de manipulation ?

Fraternité Matin

Le président de la République a effectué une visite d’Etat à Beijing en , d’où il est rentré le  mercredi 5 septembre 2018. La visite du chef de l’Etat a été marquée par la signature de plusieurs accords de coopération d’une valeur de 1900 milliards FCFA. Mais le quotidien progouvernemental  du 6 septembre 2018, a barré à sa « une » le montant de 3000 milliards FCFA. Un  chiffre qui ressemble à une manipulation. 

Le président de la République, Alassane Ouattara est parti d’Abidjan lundi 3 septembre 2018, à Beijing en chine pour une visite d’Etat.

Au cours de cette visite, plusieurs accords de coopération d’un montant de 1900 milliards ont été signés par les deux pays. A savoir neuf accords commerciaux, dont celui de la construction d’une centrale thermique à , ont été signés avec des entreprises chinoises.

Le Journal Le Jour

Cependant le montant des accords signé a été diversement apprécié par le journal gouvernemental qui a écrit à sa une du jeudi 6 septembre 2018, « routes, stades, centrales thermiques, parcs industriels : la Chine va investir plus de 3 000 milliards de FCFA ». Or faisant le bilan de se son séjour à l’aéroport le président Alassane Ouattara disait ceci dès sa descente d’avion: « nous avons signés 18 accords de 1900 milliards de FCFA ».

A lire aussi : Ivoiresoir.net : Seulement 6 mois d’existence et déjà dans le top 10 des meilleurs sites d’informations

Le Journal Le Rassemblement

L’on constate que le quotidien progouvernemental utilise le futur alors qu’il faisait le point des investissements passés et futurs. Ce qui à notre sens ressemble a de la manipulation qui vise à tromper l’opinion nationale et internationale. En effet, cela laisse à croire que c’est maintenant que la somme sera investie.

Selon certains lecteurs, Fraternité matin a perdu de sa crédibilité au niveau des informations politiques depuis l’arrivée au pouvoir du président Alassane Ouattara. « C’est la () bis », lance un homme du troisième âge qui était un fidèle du quotidien gouvernemental. Il est vrai qu’on peut chercher à accrocher le lecteur avec des titres mais cela doit refléter la réalité.

Karina Fofana

Côte d’Ivoire : Un groupe de « journalistes libres » dénonce le manque de professionnalisme à Fraternité Matin