Production d’électricité : La Côte d’Ivoire va se doter de 2 nouvelles centrales thermiques en 2019

Centrale thermique d'Azito

Le conseil des ministres tenu ce mardi 19 décembre 2018 à Yamoussoukro a adopté deux communications dans le cadre de la mise en oeuvre du programme d’accroissement des capacités de production d’électricité en Côte d’Ivoire.

Le Conseil a adopté deux communications dans le cadre de la mise en œuvre du programme d’accroissement des capacités de production d’électricité de la Côte d‘Ivoire en vue de satisfaire la demande nationale en électricité et de respecter les engagements en matière d’exportation d’électricité : la première communication est relative au projet de renforcement de la centrale thermique par une capacité installée additionnelle « phase 4 » de 253 MW à cycle combiné.

L’Etat a conclu en septembre 2016 avec Azito Energie un protocole d’accord, pour la réalisation d’une centrale thermique additionnelle à cycle combiné « Azito phase 4 » de 253 MW sur le site de la centrale Azito installée dans la commune de Yopougon. Cette nouvelle centrale sera équipée d’une turbine à gaz de 179 MW et d’une turbine à vapeur de 74 MW, pour une production d’environ 2 000 GWh.

A lire aussi : Côte d’Ivoire : Une 2è centrale solaire en moins de 6 mois, chez le premier ministre Gon

Le montant total des investissements s’élève à 225,8 milliards de francs CFA pour une projection en termes de création d’emplois établie à 2 000 emplois directs en phase de construction et 10 emplois directs supplémentaires en phase d’exploitation.Le démarrage des travaux est prévu à la fin du 1er trimestre 2019 en vue de la mise en service de la turbine à gaz au 3e trimestre 2020 et de la turbine à vapeur au 3e trimestre 2021.

La deuxième communication est relative au projet de réalisation de la centrale thermique « 5 » de 390 MW à . La centrale thermique à cycle combiné « 5 », prévu dans la Commune de Jacqueville, est d’une capacité installée de 390 MW composée d’une turbine à gaz de 260 MW et d’une turbine à vapeur de 130 MW, pour une production d’environ 2 876 GWh.

Le montant total des investissements s’élève à 247,9 milliards de francs CFA pour une projection en termes de création d’emplois estimée à 2 500 emplois directs en phase de construction et à 100 emplois directs supplémentaires en phase d’exploitation.Le démarrage des travaux et la mise en service des turbines de « Ciprel 5 » sont respectivement prévus aux mêmes date que celles d’ « Azito phase 4 ».

Elvire Ahonon