A Yopougon, les nouvelles contraventions pour les actes d’incivisme concernent tout le monde

A Yopougon, les transporteurs ont entamé ce 14 janvier 2020 une grève suite aux contraventions mises en place contre l’incivisme sur les routes notamment.

Yopougon, ce qui se passe.

Le maire de Yopougon a pris un arrêté portant règlement de police en matière d’usage des voies routières.
Cet arrêté fixe les montants des contraventions sur les mauvaises conduites automobiles. Cela en vertu du décret 2016-864 du 3 novembre 2016, fixant les amendes de 10 000 à 360 000 FCFA, assorties de peine de prison de dix jours à 2 mois sur les contraventions de 3ème classe (article 256 du décret 2016-864).

LIRE AUSSI : A Yopougon, un bébé meurt faute de soins dans une clinique : qui est responsable ?

Contrairement aux rumeurs, il ne s’agit ni de taxe, ni d’impôt, mais d’amendes sur les infractions.

Ces mesures ont pour effet d’être dissuasives afin de mettre fin au désordre urbain qui règne dans la commune.
Il est à noter que Yopougon enregistre environ 3 000 accidents de circulation pour l’année 2019 selon le GSPM (Groupement des Sapeurs Pompiers Militaires), ce qui équivaut à 10 accidents par jour. Les embouteillages dans la commune étouffent toutes les activités socio-économiques.

LIRE AUSSI : Nouveau code électoral en Côte d’Ivoire : le PDCI sera t-il finalement à la table des négociations ?

Il est à noter que ces mesures ne concernent pas uniquement le monde des transports.
L’interdiction d’uriner dans la rue et le déversement de boue de vidange dans les caniveaux ne concernent pas uniquement les transporteurs. Ils ne sont pas spécifiquement visés par les mesures de lutte contre le désordre urbain.

Personnalités liées avec l’article