Abi-Daman du RACI crache ses vérités au RHDP

Abi-Daman du RACI revient sur le scandale du ministre Adjoumani et du RHDP à l'égard de l'église Catholique.

L'opinion publique est encore sous le choc. Le s'est cru autorisé à entrer par effraction dans la cour de la cathédrale Saint-Paul d'-, flanqué à l'occasion d'un compagnon transfuge du PDCI- et de journalistes équipés d'importants matériels techniques, au motif d'un droit de réponse à la pourtant sage recommandation du Cardinal au Président Ouattara de renoncer à son projet déjà suffisamment meurtrier de inconstitutionnelle à la d'octobre prochain.

Si cette goujaterie qui plus est d'un ministre de la République, peut et doit susciter l'indignation, elle ne devrait par contre surprendre parce que venant d'un Cadre de l'écurie politique du . Et pour cause.

Cet épisode n'est en réalité que le énième d'une longue liste de propos et d'attitudes impudiques de cadres dune majorité présidentielle désormais coutumière du fait.

LIRE AUSSI : Affi s'attaque à N'zuéba: « Bédié a fait le choix de la division du FPI »

Qui ne se souvient de cette Députée de la vociférant dans un enregistrement vidéo posté par ses soins sur les et dans lequel elle débitait à volonté des injures et insanités grossières relevant de l'intimité sexuelle d'une respectable de l', au motif de ragots, donc non vérifiables, sur le compte de la ministre en charge de l'Éducation des enfants du ?

Cela n'avait donné lieu à aucune réaction d'une justice aux ordres plutôt prompte à arrêter et écrouer un Député de l'opposition pour un simple tweet. Un autre cas non moins cocasse est celui du actuel alors candidat à la dernière municipale dans la malfamée commune d'.

LIRE AUSSI : Un député RDR pro-Soro crache ses vérités à Kandia Camara : « Sache que tout finira un jour »

Alors que les électeurs de cette cité de grande écurité attendait du candidat ses propositions pour éradiquer les attaques meurtrières des mineurs armés communément appelés «  », lui leur proposait plutôt de jouer de son influence pour faire libérer par un seul coup de fil tous ceux des mômes indélicats de sa commune qui se retrouveraient aux mains de la .

Effroyable promesse de campagne n'est-ce pas ?Comment terminer, sans évoquer de cette liste inépuisable d'impudicités républicaines, celle du premier citoyen du pays lui-même relativement à sa énième candidature polémique à des présidentielles en Côte d'Ivoire.

L'on se souvient de son engagement pris devant la Nation via ses représentants réunis en Congrès à de ne pas candidater pour un mandat supplémentaire à la tête du pays.

Ce qui d'ailleurs lui valut les hommages de concitoyens et d'homologues souverains étrangers dont le Président de la République française. Dès lors, l'honneur et la dignité des charges qui sont siennes lui interdisaient de revenir sur cette sage décision au risque de commettre là un parjure voire une haute trahison. Et pourtant, il n'hé pas quand l'occasion se présenta du fait d'un heureux ou malheureux hasard (c'est selon).

LIRE AUSSI : Gbi de fer: « Arafat de son vivant, vous l'avez verrouillé et boycotté et c'est à sa mort que vous venez organiser ses funérailles »

L'argument avancé ne fut pas moins scandaleux que la décision, le RHDP et la Côte d'Ivoire regorgeant de ressources humaines aptes pour une fonction qui ne saurait revenir à un extraterrestre.Autant de désinvoltures qui loin de surprendre, doivent nous inquiéter pour un pays dont la destinée est aujourd'hui aux mains de personnes qui ne se fixent aucune limite dans l'indécence morale et républicaine.

Written by Abi-Daman Koné

Rencontre Ouattara – Macron: ADO en route pour un 3eme mandat ?

Covid-19 Inde : voici le bilan au 05 septembre 2020