Affaire Bédié envoie Billon chez Gbagbo : Billon et le PDCI n’ont pas dit toute la vérité

Jean-Louis Billon et Henri Konan Bédié

Dans l’affaire Bédié envoie Billon chez Gbagbo, il apparaît clairement, au regard des déclarations des concernés, que ni Jean-Louis Billon, ni le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI d’henri Konan Bédié) n’ont dit toute la vérité aux Ivoiriens. Décryptage.

Après le communiqué du PDCI, signé par le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani, qui s’est présenté cette fois-ci, comme « porte-parole du président Henri Konan Bédié et porte-parole en chef du PDCI-RDA » (il était jusque-là porte parole du PDCI), le mis en cause lui-même s’est exprimé.

Articles les plus lus : SIR, Bendjo victime d’un limogeage politique

Dans sa livraison de cette semaine, La Lettre du Continent surnommé depuis quelques jours, par des lecteurs ivoiriens qui ne manquent pas d’humour caustique « La Lèpre du Continent » pour ses informations souvent douteuses ou encore « La Lettre d’Abidjan », parce que son journal est constitué au tiers, d’informations sur la Côte d’Ivoire ; a affirmé que Jean-Louis Billon avait été missionné par Henri Konan Bédié, auprès de Laurent Gbagbo détenu à la Cour pénale internationale (CPI), pour une tentative de rapprochement.

Bédié envoie Billon chez Gbagbo ?

Il n’en fallut pas plus, pour soulever l’indignation de Bédié. Dans le communiqué publié par son porte-parole, il rappelle qu’il n’a missionné personne à La Haye. « Le PDCI-RDA n’a mandaté personne pour se rendre à La Haye. Nous tenons à nous inscrire totalement en faux contre les allégations rapportées dans « La Lettre du continent ». Le PDCI-RDA, encore moins son président SEM Henri Konan Bédié n’ont mandaté personne pour se rendre à La Haye », martèle le communiqué.

Un communiqué clair qui ne laisse la place à aucune interprétation. En effet, c’est un démenti formel à l’information principale du journal édité depuis Paris. Et l’information principale était que Bédié envoyait Billon voir Gbagbo. Il est donc clair que ni Bédié, ni le PDCI n’ont envoyé quiconque à la CPI.

Seulement voilà, le communiqué du PDCI n’a nullement précisé que Jean-Louis Billon ne se rendrait pas à la CPI. Voici ce que le concerné lui-même en dit, dans le journal Le Nouveau Réveil (proche du PDCI et de Bédié). « Le PDCI-RDA n’a mandaté personne pour se rendre à La Haye. Nous tenons à nous inscrire totalement en faux contre les allégations rapportées dans « La Lettre du continent »‘.

Jeannot Ahoussou-Kouadio : « Le PDCI n’est pas à vendre »

Soit. Mais ainsi donc, ni le PDCI, ni le porte-parole en chef de Bédié, ni même Jean-Louis Billon n’ont démenti l’information secondaire, à savoir que l’ex-ministre Jean-Louis Billon, porte-parole du PDCI et secrétaire exécutif chargé des études, de la prospective et de la propagande de ce parti, se rendrait à titre individuel, à la CPI, voir Laurent Gbagbo. En insistant sur le fait que le PDCI et Bédié n’ont mandaté personne pour se rendre à la CPI, le PDCI et même le concerné Billon, ont refusé de se prononcer sur la visite attendue par celui-ci à la CPI. Sur ce point précis donc, le PDCI et Billon n’ont pas encore dit toute la vérité aux Ivoiriens.

Elvire Ahonon

A lire aussi : Nouveau sénat, Bacongo se mélange les pinceaux, André Silver Konan le recadre

Personnalités liées avec l’article