Affaire data mobile : Jean Bonin répond à ses détracteurs, « vous n’arriverez à me déstabiliser »

Jean Bonin fait le point de l'affaire des datas mobiles en Côte d'Ivoire et apporte une réponse à ses détracteurs.

Dans le cadre de la crise des datas, nous avons commis deux (2) cabinets d'avocats pour défendre les intérêts des consommateurs ivoiriens.

Nous avions besoin de 3 millions FCFA pour les honoraires des avocats. Nous avons recueilli 1.457.000 F de contributions volontaires. Nous avons donc dû, nous-mêmes, payer le reliquat ; à savoir plus de 1.500.000 FCFA.

Nos différents avocats, Me Dagbo Godé et Me Francois Serres, sont à la tâche pour mener à çon terme les dossiers qui leur ont été confiés par FIER. Nous sommes confiants pour la suite (voir captures d'écran).

LIRE AUSSI : Purge droits coutumiers sur le sol pour intérêt général : un décret portant règlementation adopté

Des followers, mécontents de certaines de mes prises de positions croient pouvoir me discréditer ou me décrédibiliser en questionnant sur les réseaux sociaux ou même sous mes posts l'utilisation qui a été faite des fonds collectés.

À ceux-là, je voudrais leur dire que FIER, qui comprend notamment des professeurs d'université, des avocats, des banquiers, des économistes a fait de la transparence, la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption son cheval de bataille. Ce n'est donc pas sur ce terrain que arriverez à discréditer le président de FIER que je suis ; d'autant que la gestion et les décaissement de fonds sont de la seule compétence du trésorier.

LIRE AUSSI : Gilbert Kafana nommé haut représentant du chef de l'État avec rang de président d'institutions

Si mes prises de positions politiques, sociales ou économiques heurtent, d'une quelconque façon vos intérêts ou votre conscience, pour ne plus en souffrir ou les subir, je vous conseille de vous désabonner de ma page plutôt que d'y étaler votre mauvaise éducation. C'est aussi simple que ça !

En tout état de cause, je ne tolérerai plus les écarts de langage sur ma page. J'ai la culture du débat contradictoire, pas celle de la porcherie. À bon entendeur, salut !

KOUADIO
Juriste
Président de FIER

Written by Jean Bonin

Purge droits coutumiers sur le sol pour intérêt général : un décret portant règlementation adopté

Fuite du cacao ivoirien : près de 40 T saisies à Man