Akossi Bendjo entame son exil en France : Voici ses premières paroles

Noël Akossi Bendjo entame un exil à Paris
Noël Akossi Bendjo entame un exil à Paris

Le numéro 3 du hostile au parti unifié, est soupçonné de « grave déviation dans sa gestion et faux en écriture publique » le conseil des ministres a décidé de le révoquer de la mairie du Plateau. En mission donc à Paris il reçoit les responsables PDCI le 4 aout 2018. Akossi Bendjo exil en .

« Monsieur le délégué général je voudrais d’abord vous dire merci pour l’accueil qui m’a été réservé depuis mon arrivée sur le sol Français pour la mission que le parti m’a confié. Je voudrais aussi dire à l’ensemble des militants du bureau de la délégation que j’ai été touché par toutes ces marques de soutien et surtout de réconfort que j’ai eu depuis les évènements que tout le monde connait qui ont été relayés par les réseaux sociaux et la presse.

Je sais en arrivant ici que la mission qui m’a été confiée, c’est vrai que je m’appuis sur des forces en parlant de la délégation de Paris, compte tenu de l’importance que vous représentez dans le dispositif européen. Je suis donc heureux d’échanger avec vous sur ma mission, voire de quelle façon on peut faire coïncider nos programmes pour faciliter l’objectif que la mission nous a confié.

Je suis allé au pour recevoir mon prix de meilleur gestionnaire des collectivités locales d’Afrique

Je parlais un peu des évènements actuels ; il s’agit de la révocation du maire du plateau que je suis. Et cette révocation a été diffusée le 1er aout 2018 après le conseil des ministres. Vous avez pu le voir dans ma première déclaration, je suis allé au Maroc pour recevoir mon prix de meilleur gestionnaire des collectivités locales d’Afrique.

Cette manifestation de distinction a été organisée à Rabat par le groupe de presse’ ’Afrique intelligence’’. A cette occasion, d’autre pays ont été honorés avec la Côte d’Ivoire. Mon collègue qui a eu le prix de la commune la plus propre et la mieux assainie est le maire du Prairie ».

A lire aussi : Révocation de Bendjo, les preuves de l’illégalité : Tout ça pour Sawegnon ?

En exil forcé et en  mission pour le compte de son parti politique le PDCI en France de façon officielle, l’homme primé comme meilleur maire d’Afrique au Maroc a tenu a remercier chacun pour son soutien suite à la décision de sa révocation de la tête de la mairie du Plateau, une commune d’Abidjan, pour « graves déviations dans sa gestion et faux en écriture publique », a annoncé , le porte-parole du gouvernement ivoirien le mercredi 1er août 2018 sans préciser quels faits lui sont reprochés.

Rappelons que 48 heures après la révocation de Noël Akossi Bendjo à la tête de la mairie du Plateau par le gouvernement, le procureur de la république avait annoncé qu’une procédure judiciaire a été enclenchée contre ce dernier.

Karina Fofana

Côte d’Ivoire : Le gouvernement profite de l’affaire Bendjo, pour faire passer une pilule amère