Bédié interpelle Ouattara, Soro regrette Gbagbo, le ministre français de l’intérieur à Abidjan… : la revue de la presse ivoirienne du 21 mai 2019

Alassane Ouattara s’est entretenu le dimanche 19 mai 2019, avec le ministre français de l'Intérieur, Christophe Castaner en visite en Côte d'Ivoire.

Les principales informations à la Une de journaux ivoiriens parus ce mardi 21 mai 2019. Revue de la presse ivoirienne du 21 mai 2019.

FRATERNITE MATIN

Reportée d’une semaine, la séance d’adoption du calendrier de la session ordinaire de l’Assemblée nationale s’est tenue lundi à Abidjan en l’absence des députés de l’opposition. Seul point à l’ordre du jour, le projet de programme d’activités des députés porté à l’appréciation des 139 députés présents sur les 252 siégeant. Cet agenda qui court du lundi 20 mai au jeudi 1er aout 2019, traitera 26 projets de loi sur les 50 reçus. Il s’agit de cinq projets de loi ordinaires, de dix projets de loi d’autorisation de ratification de conventions internationales et de onze projets de ratification d’ordonnances. En outre, des textes de loi relatifs aux codes de la famille et de la construction et de l’urbanisme seront transmis aux députés selon la procédure d’urgence.

L’INTER

La Côte d’Ivoire et la ont décidé d’intensifier leur coopération de manière à renforcer les mécanismes d’identification et de retour des Ivoiriens irrégulièrement installés en comme dans les autres pays, à l’issue d’une rencontre entre le ministre ivoirien de l’Intérieur et de la Sécurité, , et son homologue français, . La a également promis d’apporter son concours pour appuyer la Côte d’Ivoire dans le contrôle aux frontières mais aussi aider à mettre en place des projets qui puissent permettre aux jeunes de rester sur place en Côte d’Ivoire.

A LIRE AUSSI : Soro regrette de n’avoir pas écouté Gbagbo: Abi-Daman lui répond: « je ne saurai te soutenir et t’accompagner dans tes remords et regrets »

SOIR INFO

Une session internationale de réflexion stratégique de l’Institut d’études stratégiques et de défenses s’est ouverte lundi à Grand-Bassam (sud-est, 30 km d’Abidjan) avec pour principal sujet le bilan des opérations de maintien de la paix en Afrique. Cette rencontre de cinq jours va permet de passer en revue les différentes actions menées aussi bien au niveau des Nations unies que pour les organisations africaines pour prévenir les conflits et maintenir la paix et la sécurité. Ce sont 76 auditeurs dont 30 nationaux 46 internationaux originaires de 20 pays d’Afrique et de six communautés régionales qui prennent part à cette réunion.