Comment mesurer la solidarité et la cohésion sociale en Côte d’Ivoire ?

L’Observatoire de la Solidarité et de la Cohésion Sociale (OSCS) vient de répondre à cette question en dotant la Côte d’Ivoire de 151 indicateurs nationaux.

Comment suivre et évaluer objectivement la solidarité et la cohésion sociale, se demande la ministre de la Solidarité, de la Cohésion Sociale et de la Lutte contre la Pauvreté, le Professeur Mariétou Koné. Telle était l’équation à résoudre par l’OSCS afin de permettre à l’Etat, aux partenaires techniques et aux différents acteurs de mieux orienter leurs actions pour plus d’efficacité. C’est désormais chose faite. Depuis le 12 juin 2019 avec l’adoption par le gouvernement en Conseil des Ministres, des indicateurs nationaux de la solidarité et de la cohésion sociale.

Ceux-ci au nombre de 151 ont été présentés au cours d’une cérémonie aux institutions, ministères techniques, centres et instituts de recherches, organisations de la société civile, partenaires techniques et financiers, journalistes etc., le 5 novembre 2019 dernier à Abidjan-Cocody. Une cérémonie à mettre à l’initiative de l’Observatoire de la Solidarité et de la Cohésion Sociale, dirigé par Tiohozon Ibrahima Coulibaly.

LIRE AUSSI: Bendjo et l’UDCI à Paris : « le RHDP est prêt à toutes les manigances pour se maintenir au pouvoir »

Le directeur de l’OSCS précise que c’est au terme d’un processus participatif et inclusif, initié en 2017, que les 151 indicateurs ont été conçus, dont 114 de cohésion sociale et 37 de solidarité. Chaque indicateur étant rattaché à une sous-dimension qui elle-même est rattachée à une dimension. Ainsi au niveau de la solidarité, deux dimensions sont mises en évidence : la solidarité publique et la solidarité privée. Quant à la cohésion sociale, sept dimensions ont été retenues. Il s’agit entre autres de : la sécurité et la défense, la justice et les droits humains, la légitimité, la diversité, l’appartenance, l’inclusion, la participation politique et enfin citoyenne.

LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire: Deux projets de loi relatifs au régime social des travailleurs indépendants adoptés

Il faut préciser, selon l’équipe qui a conduit les travaux de recherche, que « ces indicateurs ont été élaborés sur la base de leur pertinence et de leur lien avec le renforcement de la solidarité et de la cohésion sociale d’une part, et d’autre part, en tenant compte de la capacité à les renseigner par des ministères et/ou structures techniques qui disposent déjà de données relatives à ceux-ci ».

LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire : 619 militaires reçoivent la médaille des forces armées

Notons qu’au cours de cette cérémonie de présentation, la ministre Mariatou Koné a salué le travail de l’équipe des chercheurs ayant rédigé les indicateurs nationaux conduite par le Professeur Yéo Souleymane. Pour elle, ceux-ci permettront à tous d’avoir  « le même jugement, les mêmes résultats et appréciations dans la transparence » de la gouvernance et de l’action publique.

Rappelons à toutes fins utiles que c’est depuis 2006 que la Côte d’Ivoire a émis la volonté de se doter d’indicateurs nationaux pour suivre et évaluer la solidarité et la cohésion sociale.

Personnalités liées avec l’article