Damana Pickass: « en 2020, Ouattara compte sur l’armée pour se maintenir au pouvoir »

Damana Pickass, le pro-Gbagbo a expliqué la stratégie de Ouattara à quelques mois de la présidentielle de 2020 en Côte d’Ivoire.

 » Moi je fais confiance au . Je fais confiance au chef d’état major des armées parce que c’est un soldat républicain pétri de talents et qui a fait ses preuves dans la défense de la nation agressée. J’ai cette conviction que le Cema ne peut pas donner l’ordre à l’armée qu’il commande de mater la population, de la massacrer simplement parce qu’elle exprime son droit de s’opposer à une loi liberticide. Surtout que ce droit revêt un caractère constitutionnel. Le ne peut pas le faire, parce que de toutes les façons, ce n’est pas le rôle de l’armée.

Par ailleurs tout militaire doit savoir aujourd’hui que le procès de la Côte d’Ivoire à la CPI est ouvert et en cours. C’est le procès de Laurent Gbagbo qui est en train de finir mais ça veut pas dire que pour tout le monde est fini. Gbagbo est acquitté, mais il y a eu 3000 morts. Qui a tué les 3000 personnes si ce n’est pas Gbagbo? Il faut trouver les coupables. Des dossiers sont encore pendant devant la CPI. Donc nécessairement il y aura d’autres procès après le procès de Laurent Gbagbo.

« Il faut qu’ils jouent le rôle d’arbitre, ils n’ont pas à prendre partie, qu’ils jouent le rôle d’arbitre »

Le militaire qui ouvrira le feu sur un manifestant, engagera sa responsabilité personnelle et sera passible de poursuites devant la Cour, quand bien même ce militaire exécuterait un ordre. Le chef de l’état n’est pas éternel, il est en train de partir. Donc ceux qui vont vouloir se sacrifier en s’adonnant à ce genre de dérive le feront à leur risque et péril. Ceux qui vont vouloir se sacrifier pour lui, qu’ils le fassent mais ce sera peine perdue. De toutes les façons quand un peuple est déterminé, aucune armée… aucune armée fusse -t-elle la plus puissante du monde ne peut arriver à bout de sa détermination.

A LIRE AUSSI : Mamadou Traoré pro-Soro: « ne doutez pas de la victoire de Guillaume Soro en 2020 »

Ouattara est fini, l’ère Ouattara est terminée en Côte d’Ivoire. Parce que je ne sais pas comment Ouattara, par quelle alchimie, par quelle magie il va gagner Gbagbo et Bedie associés dans une élection en Côte d’Ivoire. C’est pas possible. Donc c’est fini pour lui. S’il y a des élections, c’est fini pour lui, c’est pourquoi il ne veut pas qu’il y ait des élections parce qu’il va les perdre. Mais on va tout faire pour l’emmener sur les élections parce que nous, nous sommes des démocrates.

« Ouattara est fini, l’ère Ouattara est terminée en Côte d’Ivoire. Parce que je ne sais pas comment Ouattara, par quelle magie il va gagner Gbagbo et Bedie associés »

Nous on veut pas prendre les armes, nous on veut pas de guerre parce que nous ne voulons pas détruire notre pays et notre peuple. C’est inenvisageable, une guerre émanant de nous. Quelle qu’en soient les raisons. La guerre est nuisible et inutile. Donc je voulais lancer cet appel là à l’armée. Il faut qu’ils jouent le rôle d’arbitre, ils n’ont pas à prendre partie, qu’ils jouent le rôle d’arbitre. 

« Le régime de Ouattara compte sur l’armée pour s’imposer au peuple et se maintenir au pouvoir. »

Le régime de Ouattara compte sur l’armée pour s’imposer au peuple et se maintenir au pouvoir. Mais, ils oublient que quand l’armée sort des casernes tout le monde est en danger. Ce n’est pas seulement l’opposition mais le régime aussi, le Parti au pouvoir qui a appelé l’armée dans les rues, est aussi en danger. Le risque est gros de mêler l’armée à la Politique en l’invitant dans le débat entre les acteurs politiques. Le péril est pour tous, opposition et pouvoir y compris. Tout le monde est en danger.

A LIRE AUSSI : Mamadou Traoré: « Aujourd’hui, le RHDP montre sa vraie nature et son vrai visage de dictateur »

Parce que l’armée a vocation à rester en caserne, quand l’armée sort, un jour, deux jours, trois jours, quatre jours, et ils (les soldats) voient -parce que c’est des gens qui sont encasernés- des choses qui leur plaisent en ville, qu’ils prennent goût, ils peuvent avoir envie de rester en ville et généralement ils s’asseyent, car quand ils veulent s’asseoir personne ne peut s’opposer. Donc quand l’armée sort, tout le monde est en danger. C’est pourquoi le pouvoir doit utilement écouter l’opposition et rediscuter de la . Ce n’est pas la meilleure solution de recourir à l’armée car nul ne sait ce qui va ou peut se passer. L’armée ne va pas nous faire reculer face à l’injustice. C’est la première des choses que je voulais préciser. »