Elections au Mali, en Guinée et au Burkina: Ouattara annonce un Sommet de la CEDEAO le 9 juillet

Alassane Ouattara, président de la République de Côte d'Ivoire
Alassane Ouattara, président de la République de Côte d'Ivoire © Crédit photo Présidence ivoirienne

Le président Ouattara a annoncé le 20 juin 2023, la tenue d'un sommet de la CEDEAO le 7 juillet 2023 d'élections au Mali, en Guinée et au Burkina Faso.

« La tenue des élections dans les délais proposés est souhaitée, afin que ces pays disposent des régimes et des dirigeants démocratiquement élus », indique un communiqué de la présidence ivoirienne, publié après un entretien à Abidjan entre M. Ouattara et le représentant du secrétaire général de l' pour l'Afrique de l'Ouest et le Sahel, Léonardo Santos Simao.

« Le président de la République a révélé que ce sujet fera l'objet de discussions au cours du prochain sommet de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest () qui aura lieu le 9 juillet 2023, en -Bissau », ajoute le document.

LIRE AUSSI: Fraude BEPC 2023 CI : YZD, cerveau d'un réseau de fraudeurs via WhatsApp arrêté, il décrit sa stratégie

Le , la Guinée et le , ont été suspendus des organes décisionnels de la Cédéao, après les prises de pouvoir par des militaires respectivement en 2020, 2021 et 2022. Le Mali et la Guinée avaient en outre été soumis à d'autres sanctions, en partie levées.

LIRE AUSSI : « Des chefs d'Etats africains dans une galère comme celle de la guerre Russo-ukrainienne » (Venance Konan)

Selon , les élections sont « un impératif pour toute l'Afrique de l'ouest, en particulier pour la Côte d'Ivoire, pays voisin de ces trois nations, et qui y a soutenu tous les efforts de sortie de crise ».

Written by Colombe Blanche

CEPE 2023, résultats : Dembelé Ornella avec 157,76 points sur 170 est la meilleure élève de l’IEPP de Ouellé

Evan N’Dicka, le défenseur ivoirien signe à l’AS Rome