Enregistrement secret de la réunion du RDR : Gon répond à Soro, tacle le MFA et le PDCI

Guillaume Soro est bien déterminé à défendre ses positions face à Amadou Gon Coulibaly, son grand rival
Guillaume Soro est bien déterminé à défendre ses positions face à Amadou Gon Coulibaly, son grand rival

Dans ce texte, le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibay apporte son sur le Parti unifié et répond indirectement aux doutes de Soro Guillaume sur la question.

« Tout le monde a suivi que, suite à une rencontre entre le président de la République et le président Bédié, une décision a été arrêtée de mettre en place un Comité de haut niveau pour la création du parti unifié. Ce comité comprend les représentants de chacun de nos partis politiques. Le a 6 représentants, le en a 6, l’UDPCI en a 3 et les autres partis en ont chacun 2.

Un Manifeste pour la création du parti unifié

Des réunions se sont tenues à l’issue desquelles des documents ont été élaborés : un Manifeste pour la création du parti unifié et des statuts du parti unifié. Dans ces statuts, une période dite de transition a été actée pendant laquelle les partis continuent d’exister jusqu’au congrès ordinaire constitutif du parti unifié. Et cette période  transitoire a été fixée dans une période allant de 12 à 18 mois. Tous ces documents ont été adoptés au niveau du Comité de haut niveau où le PDCI est présent. La délégation du PDCI-RDA est conduite par le vice-président de la République et comprend notamment le Secrétaire exécutif du PDCI. Ces documents ont été discutés, validés et remis à chacun des présidents des partis politiques. C’est à ce moment-là que le PDCI, dans une cérémonie d’hommage au président Bédié, a fait les déclarations que l’on connaît. Le lendemain, le RDR, a l’occasion d’une cérémonie, a également fait un certain nombre de déclarations.

Plusieurs voix à l’intérieur du PDCI

A l’intérieur du PDCI, il y a plusieurs voix qui s’élèvent ; certains pour le RHDP et d’autres contre le RHDP. Un certain nombre de députés à l’Assemblée nationale se sont constitués pour demander dès maintenant la création d’un groupe parlementaire RHDP à l’Assemblée nationale. Ceci d’ailleurs par cohérence puisque les députés ont été élus en tant que RHDP et c’est la volonté du PDCI qui a amené à l’existence de deux groupes parlementaires séparés, tel que nous l’avons aujourd’hui.

Le RDR, dans son congrès extraordinaire dernier, a adopté l’idée d’aller au parti unifié. Nous, nous croyons en tant que RDR, à ce projet pour la Côte d’Ivoire. Nous pensons que la stabilité politique à laquelle a fait allusion le Président de l’Assemblée nationale requiert qu’on aille dans ce sens-là. Puisque c’est depuis 2005 qu’on le sait que ces partis politiques ont décidé de se mettre ensemble et ont franchi une série d’étapes.

Parti unifié : le RDR doit-il attendre ?

Maintenant le point définitif que l’on peut faire sur cette question, c’est que sur les 6 partis, le MFA, quelle que soit sa taille, a fait un congrès pour adopter les textes qui ont été discutés au niveau du Comité de Haut niveau. Au niveau de l’UDPCI, un comité central a adopté lesdits textes et a demandé à son Président de convoquer un congrès extraordinaire pour l’adoption des statuts. Au niveau du PIT, un Conseil politique s’est réuni, a adopté le Manifeste et a demandé la convocation d’une Convention pour adopter les statuts du parti unifié tels que discutés à l’intérieur du Comité de haut niveau, et je crois que l’UPCI a décidé d’organiser le 7 avril prochain un Congrès pour adopter et le Manifeste et les Statuts.

Il restera le RDR et le PDCI qui devront se déterminer chacun sur lesdits textes.  Pour ce qui concerne le RDR, le Congrès nous a déjà indiqué que c’était la voie. Maintenant nous aurons un débat en interne pour savoir en termes de séquences : est-ce que le RDR considère que ceux qui sont POUR se mettent ensemble et avancent, et les autres viendront, à leur rythme, quand ils le voudront, selon leur calendrier. Ou le RDR devra considérer qu’il convient d’attendre, et pendant combien de temps, que tout le monde se décide. C’est un débat légitime, qui devra venir à un moment donné. Et j’imagine que nous devrons convoquer à un moment donné une instance de notre parti pour statuer sur la question.Et je crois que la Présidente du Parti nous proposera  certainement une date pour que nous nous prononcions sur la question du RHDP et que nous prenions position comme les autres partis. Et ceci de manière autonome. »

Personnalités liées avec l’article