Exclusif / Le parti unifié sera plutôt une fédération de partis, ce que les caciques du PDCI préparent

Les caciques du PDCI n'ont pas encore dit leur dernier mot
Les caciques du PDCI n'ont pas encore dit leur dernier mot

C’est une information exclusive d’IvoireSoir.net, le du RHDP sera plutôt une fédération de partis. Voici ce que les caciques du préparent.

Dans leur communiqué conjoint rendu public à la suite de leur rencontre, hier au palais présidentiel du Plateau, le président et , patron du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) ont dévoilé une seule chose : le nom du futur parti unifié qui s’appellera Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP).

A lire aussi : Parti unifié, Soro ne se sent toujours pas concerné, voici ce qu’il dit

Selon des sources proches du dossier, le RHDP ne sera pas automatiquement un parti unifié, mais bel et bien une fédération des six partis composant cette mouvance présidentielle. A savoir le Rassemblement des républicains ( d’Henriette Dagri Diabaté), le PDCI, l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire ( d’Albert Toikeusse Mabri), le Mouvement des forces d’avenir ( d’Azoumana Moutayé), l’Union pour la paix en Côte d’Ivoire (UPCI de Brahima Soro) et le Parti ivoirien des travailleurs ( de Joseph Séka Séka).

Des membres du comité de haut niveau du RHDP

Lors des négociations préalables au sein du comité de haut niveau présidé par le vice-président Daniel Kablan Duncan, les caciques du PDCI amenés par Maurice Kakou Guikahué, secrétaire exécutif en chef, ont réussi à faire valider cette option, aux autres membres dudit comité. De sorte que c’est une version édulcorée d’un parti unifié qui sera mis en place, au plus en juillet 2018. Autre victoire obtenue par les caciques du PDCI, la disposition transitoire de dix-mois à accorder à chaque parti politique, en vue de prononcer sa propre dissolution, pour fondre dans le parti unifié.

« les caciques du PDCI pourront organiser un congrès d’investiture pour désigner leur candidat, en 2020 et il sera difficile au RHDP de les en empêcher »

Selon nos informations, les petits partis qui ont déjà assez de mal à exister à côté des deux grands qui se partagent l’essentiel du gâteau du pouvoir (il n’y a que le PDCI et le RDR qui siègent au gouvernement), ont milité pour cette période de transition et ont surtout insisté sur le fait que l’exemple de la dissolution, devrait être donné par les grands partis.

Parti unifié RHDP et présidentielle de 2020

Pour le PDCI, c’est davantage un calcul politicien, en vue de gagner du temps, face à l’étau de la pression du RDR et d’Alassane Ouattara. Interrogé pour décrypter la situation, par la RTI, l’analyste politique André Silver Konan a déclaré que cela ne changerait rien pour les caciques du PDCI.

En ce sens, selon lui, que « chaque parti conservera son identité, son logo, son organigramme et son fonctionnement. En clair, les caciques du PDCI pourront organiser un congrès d’investiture pour désigner leur candidat, en vue de la présidentielle de 2020 et il sera difficile au RHDP de les en empêcher. A mon avis, le conflit entre le PDCI et le RDR, lié à l’interprétation de la lettre et de l’esprit de l’appel de Daoukro, n’a été que déplacé, il aura bien lieu ».

Elvire Ahonon

A lire aussi:

Hier au Palais, comment Bédié a dit non à Ouattara, encore un accord secret entre les 2 hommes

Personnalités liées avec l’article