Le CHU de Yopougon fermé: voici où se rendre désormais

Le Centre hospitalier et universitaire (CHU) de Yopougon sera totalement fermé à compter du 1er novembre 2019, pour des travaux de réhabilitation.

Inauguré en 1989, le s’est détérioré au fil des années. Le plateau technique, des bâtiments et installations électriques et d’autres infrastructures sont dans un état de délabrement.

Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique a présenté le scénario optimal de continuité de service signalant que les et de Treichville seront les principaux sites d’accueil des services du CHU de Yopougon à délocaliser, moyennant des aménagements. L’ensemble des autres établissements sanitaires de la ville d’Abidjan, quelque soit leur niveau dans la pyramide sanitaire, participe au dispositif de continuité de soins suivant leurs fonctions respectives.

LIRE AUSSI: Grah Ange Olivier: « le Procureur de la République met la Justice au service du clan présidentiel »

Il a également indiqué que la priorité des services à délocaliser est donnée aux services de réanimation, hématologie clinique, néphrologie pédiatrique, néphrologie, néonatalogie, neurochirurgie. Le service de neurochirurgie sera redéployé à l’hôpital général de Treichville en finition sur le site de l’ex dispensaire du pont, le service de néonatalogie au centre de Santé de Béago dans la commune de Yopougon et le service de néphrologie pédiatrique à l’Institut national de Santé Publique à Adjamé.

Dr a aussi signalé la délocalisation du Laboratoire du CHU de Yopougon à l’Institut Pasteur de Côte d’Ivoire à Adiopodoumé et celle de certains services à l’Hôpital Militaire d’Abidjan (HMA), par exemple la Diabétologie à l’Académie de la Mer, la Néphrologie à HMA.

LIRE AUSSI: 1 femme sur 3 victimes de mauvais traitements pendant l’accouchement

Personnalités liées avec l’article