Le Ministre Ivoirien Adjoumani défie le Cardinal Jean-Pierre Kutwa au sein de la Cathédrale d’Abidjan

Le Ministre Adjoumani Kouassi Kobenan a animé un point de presse à la Cathédrale d'Abidjan pour répondre à Mgr Jean-Pierre Kutwa.

Le Adjoumani Kouassi Kobenan, porte-parole du , a tenu ce mercredi 2 septembre 2020, au nom des cadres Catholiques du RHDP, un point de presse relativement à la déclaration de Mgr du mardi dernier.

LIRE AUSSI: Mgr Kutwa demande à Ouattara la libération des détenus pro-Soro

L'on pouvait voir dans une vidéo qui a fait le tour des , le Ministre Adjoumani, assis dans une chaise face à une table, sous un soleil de plomb, tenant en main, le feuillet blanc faisant office de la déclaration des cadres catholiques du RhHDP. Laquelle déclaration vient fustiger la prise de position du chef de l' en Côte d'Ivoire qui a jugé que la du chef de l' pour un 3è mandat « n'était pas nécessaire » à son « humble  ».

Si le point de presse en lui-même n'a rien d'extraordinaire, le lieu (Cathédrale d') choisi par le Porte-parole du parti d', a suscité un tollé au sein de la communauté catholique ivoirienne qui voit en geste une défiance vis-à-vis du clergé ivoirien.

« Concernant votre affirmation selon laquelle « la candidature du Président Alassane Ouattara n'est pas nécessaire, à votre humble avis », nous voudrions vous rappeler que de l'humble avis de très nombreux de toutes origines et de toutes confessions, cette candidature est celle qui est la plus à même de garantir la paix, la stabilité, le progrès économique et social et, conséquemment, l'achèvement du processus de de la  », a fait savoir le ministre catholique.

LIRE AUSSI: Doumbia Major : « Mgr Kutwa était un acteur du projet de coup d'État, il avait un rôle qui lui était assigné »

Et de poursuivre.

Éminence, si vous nous permettez d'avoir la même franchise de ton que celle que vous avez adoptée hier, notre conviction profonde est que votre prise de position, plutôt que d'appeler à l'unité des Ivoiriens, au vivre ensemble dans la paix et à l'apaisement de tous les esprits, pourrait dans les mains d'acteurs mal intentionnés ouvrir la voie à l'exacerbation inutile des tensions, à un moment crucial de la vie de la Nation. Que deviendrait ainsi la Côte d'Ivoire, si des hauts responsables religieux appartenant à d'autres confessions décidaient comme vous, en violation du principe de la laïcité de l'Etat consacrée par la Constitution, de prendre la parole pour se prononcer sur des sujets électoraux ou sur d'autres candidats ?, s'est interrogé le Ministre Adjoumani Kouassi Kobenan.

Written by Tristan Sahi

Blé Goudé Cojep

Dépôt de candidature de Gbagbo : l’importante mise au point du COJEP

Adjoumani au Cardinal Kutwa : « votre prise de parole ne va pas dans le sens de l’apaisement »