Présidentielle 2020 : Cheick Boikary Fofana a-t-il vraiment critiqué les évêques de Côte d’Ivoire ?

Cheick Boikary Fofana
Cheick Boikary Fofana

Le Cosim a démenti ce 21 janvier 2020 les propos attribués à Cheick Boikary Fofana relatif à la déclaration de la conférence épiscopale catholique.

Propos attribués au président du conseil supérieur des imams COSIM, Cheick Boikary Fofana, et relayés sur les réseaux sociaux.

« La conférence épiscopale catholique n’a pas pris la bonne mesure initiative spirituelle et, même si elle avait son mot à dire, elle n’aurait pas dû imposer de l’exigence comme préalable, car c’est seule Allah qui a établi l’autorité de Ouattara et, non pas un cercle religieusement partisan à l’opposition ivoirienne, qui pourra la défaire …

Cependant, nous, Islamiques ne faisons que donner des conseils aux politiciens et non pas se livrer à des préalables politiques…

LIRE AUSSI : Fosse commune à Man : le commandant Loss en passe d’être accusé d’avoir enfoui ces 20 corps ?

Sinon que c’est comme comprendre que ce cercle partisan a décidé de soutenir une révolte de l’opposition, en cas d’un refus de Ouattara et s’il manifeste le désir à un nouveau mandat ».

LIRE AUSSI : « Le fameux Kass et le commando d’IB ont été tués en riposte à leur attaque en juin 2004, contre les positions des hommes de Soro »

Le démenti du COSIM

Personnalités liées avec l’article