Urgent / Tentative d’empêchement d’installation de Jacques Ehouo : Voici les faits en temps réel

La tension est perceptible à la mairie du Plateau où devrait être investi comme maire ce jeudi 13 décembre 2018. Des rumeurs de report de la cérémonie circulent, alors qu’aucune autorité préfectorale n’ose assumer la responsabilité du report.

C’est aux alentours de 9h qu’en dépit de l’incendie qui a ravagé un bâtiment de la mairie, les autorités ont commencé à se rendre sur le site, en vue de l’installation du conseil municipal qui devrait déboucher sur l’élection de Jacques Ehouo, comme maire du Plateau.

Le préfet d’Abidjan, Vincent Toh Bi qui avait personnellement présidé les mêmes cérémonies à (), à (), à Marcory () et à (François Albert Amichia), était sur les lieux, après avoir visité le site incendié.

A lire aussi : Port-Bouët, les choses se compliquent pour Siandou Fofana : Le 3è homme se retire en faveur de Sylvestre Emmou

Alors que 25 conseillers étaient présents sur les 30 (cinq issus de la liste de absents), le maire intérimaire Jacques Yapi qui avait deux jours plus tôt procédé aux traditionnels remises de dons de la mairies (alors que celles-ci sont faites habituellement à la fin du mois de décembre), a argué d’une maladie, pour être absent.

Quant à Jacques Ehouo, c’est par des hourras qu’il a été accueilli dans la cour de la mairie. Il a eu droit aux honneurs rendus par la police municipale, avant de s’engouffrer avec ses proches dans un bureau, en attendant le début de la cérémonie.

C’est alors que le préfet s’est par la suite retiré sans donner d’instructions. Au moment où nous mettons sous presse, les conseillers municipaux attendent toujours, les invités sont présents et la foule s’impatiente, sans qu’aucune autorité ne puisse dire exactement ce qui se passe. Nous y reviendrons donc.

Elvire Ahonon

Mamadou Touré : « Statistiquement et mathématiquement, Ezaley ne peut pas gagner à Grand-Bassam »