Vers une signature de l’accord sanctionnant le dialogue politique en Côte d’Ivoire ce lundi 17 février ?

Les principaux partis d’opposition (EDS, URD et CDRP) avaient demandé un report, pour la signature des documents d’accord dans le dialogue politique.

En politique, peut-être, la fumée blanche ce lundi 17 février 2020, à 17 h! La signature de l’accord sanctionnant le dialogue politique est en effet prévue, ce jour. 10 jours plus tôt, les principaux partis d’opposition avaient demandé un report, pour analyser plus en profondeur le document de synthèse avec leurs « hiérarchies » respectives.

En réalité, des points qui leur tiennent à coeur n’avaient pas été abordés, notamment, la Commission électorale indépendante et plus largement, les questions de la réconciliation nationale, le retour des Ivoiriens en exil, la libération des prisonniers, le dégel des comptes…

LIRE AUSSI: 3e mandat, tripatouillage constitutionnel … : l’ONU et l’UA vont-ils lâcher Ouattara après leur discours à Addis-Abeba ?

Les observateurs l’auront noté: entre deux rounds, le député de Bougouanou, par ailleurs de nouveau en lune de miel politique avec son mentor, le célèbre silencieux de Bruxelles, est allé porter ces préoccupations au cœur de la République.

Au centre de décision. Il sera probablement reçu en audience par ton camarade, après le déminage du terrain avec le VP High lander, entouré des ministres impliqués justement dans le dialogue politique.

LIRE AUSSI: Jean Bonin à l’opposition ivoirienne : « entendez-vous d’abord, et vous ferez trembler le pouvoir RHDP »

Grâce à mes quiconque, j’ai pu consulter le rapport de synthèse et les observations des uns et des autres. Rappel des quatre (4) points d’accord:
1- Financement à priori des candidats
2- Parrainage des candidats (2% des électeurs par région)
3- Caution: 50 millions FCFA
4- Lutte contre le convoyage des électeurs (nouvelle proposition avec critères critères de résidence et d’intérêt économique).
« Nous avons fait des observations. Nous espérons que le pouvoir en tiendra compte. », selon un quiconque. « L’accord sera signé avec sans les opposants », s’énerve un membre du groupement de ton camarade…

Personnalités liées avec l’article