Vie économique du 06 novembre 2020

avion

ACTUALITES , 6 novembre 2020 (Yeclo avec Xinhua) — Voici notre rubrique « Vie économique » :

– – –

La banque SBG estime que la CIIE va aider les entreprises africaines et les fabricants à commercer et à se relever du

— L'Exposition internationale d'importation de (CIIE) permettra aux entreprises africaines et aux fabricants chinois de conclure des accords commerciaux, ce qui aidera l' à se redresser économiquement dans la période post-pandémique, a déclaré jeudi un cadre supérieur de la banque sud-africaine Standard Bank Group (SBG). « La 3e CIIE arrive à un moment où la facilitation du commerce est cruciale pour énuer les conséquences économiques du COVID-19 », a estimé Philip Myburgh, directeur des activités bancaires Afrique-Chine à la SBG, qui est présent cette année au salon organisé à .

– – –

Les prix mondiaux de l'alimentation en pour un cinquième mois consécutif

— Les prix mondiaux de l'alimentation ont grimpé en octobre pour le cinquième mois consécutif, revenant à un niveau proche de celui qu'ils avaient en début d'année, a rapporté jeudi l' pour l'alimentation et l'agriculture (). L'indice global des prix mondiaux de l'alimentation de la FAO a gagné 3,1% en octobre, soit sa plus forte progression mensuelle cette année. Les prix se situent désormais à 6,0% au-dessus de leur niveau d'il y a un an, et près de leur plus haut niveau de 2020, établi en janvier. L'évolution la plus marquée au sein de cet indice a été celle des céréales, qui ont augmenté pour un quatrième mois d'affilée en gagnant 7,2% par rapport à septembre. Ces nouvelles augmentations portent désormais l'indice à un niveau supérieur de 16,5% à celui de septembre 2019.

– – –

La stabilité croissante de l'Afrique attire les investissements dans un contexte de crises mondiales

— La géopolitique changeante reconfigure l'attrait de l'Afrique pour les investissements directs étrangers, selon un rapport publié jeudi. A mesure que des économies africaines deviennent politiquement plus stables, les opportunités à haut rendement du continent africain ne semblent désormais plus tant risquées aux yeux de l'Occident qui cherche la diversification, note le rapport de Jersey Finance, une société de gestion de fonds sud-africaine. Les investisseurs recherchent une couverture contre les incertitudes résultant du et du COVID-19 et ils veulent désormais des juridictions crédibles et transparentes, dotées d'une réglementation solide en matière de l'offshore, selon le rapport, estimant que la crise du COVID-19 a considérablement retardé les choses. Fin

Written by Yeclo avec Xinhua

avion

Afrique en marche du 06 novembre 2020

Dimbokro : le préfet du N’zi invite les guides religieux à œuvrer au renforcement de la paix