Youssouf Sylla, maire RDR d’Adjamé : « Je ne céderai pas mon poste à un cadre du RDR »

Youssouf Sylla, un homme frustré par le RDR

, maire d’Adjamé, issu du Rassemblement des républicains (, parti présidentiel) est prêt à quitter son poste, à une seule condition : si celui-ci n’échoit pas à un cadre de son propre parti. Il explique cette décision surprenante.

Dans une interview accordée au journal « Le Nouveau Réveil » (proche du Parti démocratique de Côte d’Ivoire, , parti membre de l’alliance au pouvoir), Youssouf Sylla a annoncé qu’il est favorable à une liste commune du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (, mouvance présidentielle).

« Comme je l’ai toujours dit, le RHDP m’intéresse. Si le président () me demandait de quitter mon poste pour le donner à un cadre d’un parti membre du RHDP, je serais prêt à le faire. Pour l’intérêt du RHDP, je serai prêt à me soumettre à la décision de la direction. A condition que ce soit pour un candidat issu d’un parti membre du RHDP et non pour un autre cadre du RDR qui ne peut nous amener à la victoire ».

« Non, non, je ne peux pas laisser mon fauteuil à un candidat du RDR. Cela ne serait pas juste » (Youssouf Sylla)

Plus précis, le maire Sylla, qui est en poste depuis 2001 tranche : « Non, non, je ne peux pas laisser mon fauteuil à un candidat du RDR. Cela ne serait pas juste ». Sylla se décrit comme une victime de mépris de la part du RDR à Adjamé. « Il ne faudrait pas que l’on nous prenne comme des pousseurs d’une vieille voiture, explique-t-il. Quand une vieille voiture refuse de s’allumer et que des personnes viennent aider le chauffeur en poussant cette voiture pour la rallumer, dès que cette voiture est allumée, elle émet la fumée du moteur sur ceux qui l’ont aidée et part prendre d’autres passagers devant. C’est ce sort qu’on veut nous faire subir ».

Youssouf Sylla, un homme frustré

Frustré, le maire d’Adjamé dit à qui veut l’entendre qu’il ne saurait « accepter ce rôle de pousseurs de vieille voiture. Que ceux qui ont poussé la voiture montent d’abord et arrivent à leur destination avant de pouvoir prendre d’autres personnes ». Pour éviter le désastre du RDR à Adjamé, Youssouf Sylla « cherche, depuis quelques jours, à parler à la direction du RDR mais l’on ne prend pas mes coups de fil. Je serai obligé de me rendre au secrétariat général du parti pour dire ce que je pense ».

Frustré, Youssouf Sylla dénonce par ailleurs, « beaucoup de fausses notes dans les tournées qui ont été effectuées par la direction du RDR, surtout dans la commune d’Adjamé. Les palabres qui ont été créées par cette tournée à Adjamé, j’irai d’abord les dénoncer à madame la secrétaire générale du RDR (Kandia Camara, NDLR) avant de dire quoi ce soit ».

Il en veut particulièrement à Touré Mamadou, secrétaire général délégué du RDR, qui « a choisi des candidats pour la mairie et annoncé publiquement leur nom. Depuis ce jour, ces personnes ont commencé à sillonner la commune pour parler de leur candidature. Je pense que c’est une mauvaise action que Touré Mamadou a posée. Mais qu’il sache qu’à Adjamé, les choses ne fonctionnent pas ainsi. Nous avons donc pris acte de ce qu’il a fait et nous attendons qu’ils se réunissent pour nous donner la suite ».

L’ingratitude ou les frustrations créées par le RDR, à l’encontre de ses propres militants, sont constamment pointés du doigt par des militants du RDR ou des observateurs de la scène politique.

Prince Beganssou