Affrontements à Béoumi : Bédié exige une enquête sur le désarmement qui a coûté 105 milliards de FCFA »

Henri Konan Bédié, président du PDCI
Henri Konan Bédié, président du PDCI

Henri Konan Bédié a interpellé le chef de l’Etat, Alassane Ouattara sur les affrontements inter-ethniques à Béoumi. Ci-dessous, sa déclaration.

Les dimanche et lundi 19 et 20 mai 2019, s’est tenue au siège du Pdci-Rda à Abidjan Cocody, une réunion extraordinaire du Secrétariat exécutif du Pdci-Rda.

Cette réunion avait pour unique point à l’ordre du jour : – l’analyse des événements survenus à Béoumi marqués par de violents affrontements intercommunautaires entre les allogènes malinkés et les autochtones baoulés.

De cette importante réunion extraordinaire, il est ressorti la déclaration qui suit.

Depuis le mercredi 15 mai 2019, à la suite d’une violente rixe survenue entre deux transporteurs, l’un de la communauté allogène Malinké et l’autre de la communauté autochtone Baoulé, la ville de Béoumi, au centre de notre pays, a été le théâtre d’affrontements interethniques fratricides et meurtriers. Ces affrontements ont fait 9 morts, 97 blessés et plus de 300 déplacés internes.

Le Pdci-Rda s’incline respectueusement sur les dépouilles des victimes de cette folie meurtrière et adresse aux familles endeuillées ses condoléances les plus attristées.

A LIRE AUSSI : Kanigui Mamadou Soro : « je retiens de Mamadou Touré, l’image d’un homme à la fois poltron et fourbe »

Le Pdci-Rda constate par ailleurs :

– les lenteurs avérées dans la mise en place d’une force de sécurité efficace pour protéger les populations quand le Commissaire de police de la localité, a été lui-même blessé par balles dès le premier jour ;

– la présence de civils détenant des armes de guerre, kalachnikovs et autres parmi les belligérants ;

– qu’aucune interpellation ou arrestation n’a été faite à ce jour dans les rangs des détenteurs d’armes.

Le Pdci-Rda marque sa grande inquiétude devant les armes qui circulent encore, aux mains des civils qui ne manquent pas de s’en servir à tout venant. (…)

Une enquête parlementaire sur le désarmement des civils

-interpelle le président de la République, Son Excellence Alassane Ouattara sur sa gouvernance des rapports entre les Ivoiriens et sur sa gestion des conflits internes qui risquent de saper le socle déjà fragilisé de la construction de la nation ivoirienne.

– exige du gouvernement :une prise en main effective de la résolution des conflits intercommunautaires. une volonté réelle et des actions concrètes pour la réconciliation véritable entre les Ivoiriens. la mise en place d’une véritable politique de désarmement. un dédommagement juste et équitable de toutes les victimes de ce conflit ;

– exige du Parlement, Assemblée Nationale et Sénat, d’initier une enquête parlementaire sur le désarmement des civils en arme en Côte d’Ivoire.

A LIRE AUSSI : KKS sur les affrontements à Béoumi : « Mr le Président, comment expliquer ces affrontements interethniques sous votre régime ?

Le Pdci-Rda prend à témoin la Communauté nationale et internationale de la récurrence des conflits intercommunautaires, qui mettent gravement à mal la cohésion sociale à la veille des élections présidentielles de 2020.

Dès à présent, le Pdci-Rda réitère son appel à la solidarité des militantes et des militants, ainsi que de tous les Ivoiriens, habitants et amis de la Côte d’Ivoire afin que des dons soient recueillis pour venir en aide à toutes les victimes sans exclusive des confrontations meurtrières de Béoumi.

Le Pdci-Rda exhorte tous les fils et filles de Côte d’Ivoire au calme et à la sérénité.

Fait à Abidjan le 20 mai 2019

P/Le Président, P.O le Secrétaire Exécutif, Pr. Maurice KAKOU GUIKAHUE

Personnalités liées avec l’article