Affrontements interethniques à Dougroupalégnoa et Mahibouo, Gagnoa : deux morts, le bilan s’alourdit

Affrontement entre gangs à Man
Affrontement entre gangs à Man © Crédit Photo DR

Le bilan des affrontements intercommunautaires à Dougroupalégnoa et Mahibouo, en Côte d'Ivoire, s'est alourdi à deux morts, cinq blessés et au moins six maisons incendiées.

Les affrontements ont débuté le jeudi 26 octobre à Dougroupalégnoa, un village situé à 15 km de . Ils ont opposé deux communautés vivant dans le même village, à la suite d'une dispute sur l'utilisation d'un terrain.

Le premier mort, Kouakou Kévin, 22 ans, a été tué à l'arme blanche. Un autre homme, Koudou Emmanuel, 23 ans, a été tué à l'arme blanche à Mahibouo, un village situé à trois km de Dougroupalégnoa.

Cinq personnes ont été blessées par des tirs de fusil calibre 12, dont le pronostic vital n'est pas engagé. Au moins six maisons ont été incendiées à Dougroupalégnoa.

LIRE AUSSI : Des affrontements intercommunautaires à Daoukro font 6 morts

Le préfet de région, préfet du département de Gagnoa, a décrété un couvre-feu de 18h00 à 06h00 du matin à Dougroupalégnoa et Mahibouo.

LIRE AUSSI : Affrontements à Bongouanou : plusieurs blessés et dégâts matériels enregistrés

Ces affrontements intercommunautaires sont un nouveau signe de la fragilité de la situation sécuritaire en Côte d'Ivoire. Le gouvernement ivoirien a lancé un appel au calme et à la réconciliation.

Written by Mohammed Ouattara

Burkina : le taux de prévalence du VIH/sida passe de 7,17% à 0,6%

VTC en Côte d’Ivoire : entre régulation et innovation