Ce que l’on sait de la mort d’Erickson le Zulu

Erickson le Zulu est décédé dans la nuit du samedi au dimanche 16 février 2020, à l’hôpital de Créteil en France des suites d’une maladie.

L’artiste du coupé décalé, Erickson le Zulu, est décédé, dans la nuit du samedi à dimanche, à l’hôpital de Créteil (France),

Souffrant d’une hépatite B et d’une cirrhose de foie, l’auteur de la chanson à succès « Suzana » s’en est allé après avoir été interné en urgence dans un état critique aux urgences de l’hôpital de Créteil, une ville de la banlieue sud-est de Paris.

Suite à cette disparition de l’artiste,  c’est la consternation au sein des disc-jockeys de la commune de Yopougon qui pleurent l’un de leurs.

LIRE AUSSI : Linda de Lindsay raconte les derniers instants d’Erickson le Zulu

Erickson le Zulu de son vrai Eric Bosiki, originaire de la République Démocratique du Congo (RDC), fut l’un des meilleurs disc-jockeys de la Côte d’Ivoire et l’un des fers de lance du coupé-décalé.

Avant d’aller s’installer en France, il avait plusieurs titres à son actif notamment « Gloire », « Bongo », « Jonathan », « la main de Dieu ». Aussi, il a posé sa voix sur l’album du groupe NCM, sur le titre à succès « Caméra », qui l’a révélé avant d’entamer sa carrière musicale proprement dite.

Père de quatre enfants, Erickson le Zulu a commencé à chanter depuis l’âge de 9 ans en compagnie de sa mère à l’église, au Congo.

Personnalités liées avec l’article