Concours CAFOP : le recrutement régionalisé des enseignants lancé, les réformes

Mariatou Koné, ministre de l'Education nationale de Côte d'Ivoire
Mariatou Koné, ministre de l'Education nationale de Côte d'Ivoire © Crédit Photo Ministère de l'Education Nationale

CAFOP: Mariatou Koné a lancé officiellement, ce mercredi 27 décembre 2023, le concours régionalisé de recrutement des instituteurs.

Cette réforme, qui vise à améliorer la qualité de l'éducation en Côte d'Ivoire, prévoit que les enseignants soient recrutés en fonction de leur région d'origine.

« Le recrutement régionalisé des enseignants est bénéfique pour les enfants et donne l'envie aux instituteurs et aux institutrices d'enseigner », a déclaré la ministre.

En effet, cette réforme devrait permettre de réduire les disparités régionales en matière d'éducation, en garantissant que chaque région dispose d'enseignants qualifiés.

Elle devrait également permettre de valoriser la profession des enseignants, en leur offrant la possibilité de travailler dans leur région d'origine.

Pour ce faire, la ministre a annoncé la création de deux CAFOP (Centres d'animation et de formation pédagogique) dans les régions des Lacs et du Woroba.

Avec cette nouvelle méthode de recrutement, le futur enseignant du préscolaire ou du primaire du secteur public doit d'abord s'inscrire dans une direction régionale, puis composer pour un poste dans une région de son choix.

Une réforme pour valoriser la profession

Ensuite, il suivra une formation de trois ans dans un rattaché à la région choisie lors de l'inscription.

La principale réforme est de s'assurer que l'enseignant recruté pour une région précise y demeurera en fonction pendant 10 années consécutives à partir de sa première prise de service. Toutefois, trois années après, il peut solliciter une mutation à l'intérieur de sa région.

Cette réforme est saluée par les syndicats d'enseignants, qui estiment qu'elle permettra d'améliorer la qualité de l'éducation en Côte d'Ivoire.

« C'est une bonne chose que les enseignants soient recrutés en fonction de leur région d'origine, car cela permettra de réduire les disparités régionales », a déclaré le secrétaire général du Syndicat national des enseignants de Côte d'Ivoire (SYNESCI), M. Koffi Kouakou.

« Cela permettra également de valoriser la profession des enseignants, en leur offrant la possibilité de travailler dans leur région d'origine », a-t-il ajouté.

La rédaction vous conseille

Les derniers articles sur YECLO

Written by Mohammed Ouattara

Ligue des jeunes du PPA-CI : Zade Eden passe la main à Dalli Prince Arthur

Mariatou Koné, ministre de l'Education nationale de Côte d'Ivoire

DECO : Dates des examens scolaires du BAC, BEPC et CEPE 2024 CI, les réformes