Ouattara pleure Allah Thérèse : « la Côte d’Ivoire vient de perdre une grande Dame, une icône »

Le président ivoirien Alassane Ouattara a rendu ce lundi 20 janvier 2020 un hommage à Allah Thérèse décédée le dimanche 19 janvier 2020.

« C’est avec une grande tristesse que j’ai appris le décès de notre chère Allah Thérèse, icône de la musique traditionnelle ivoirienne. La Côte d’Ivoire vient de perdre une grande Dame, une artiste admirée de tous, qui aura marqué de nombreuses générations d’Ivoiriens, dont le Président Félix Houphouët-Boigny. Je présente mes sincères condoléances à sa famille et à ses proches, ainsi qu’à toute la Nation ivoirienne. Que son âme repose en paix » a déclaré Alassane Ouattara ce lundi 20 janvier 2020.

Pour rappel, l’artiste tradimoderne Allah Thérèse est décédée des suites d’un malaise, dans la nuit du dimanche 19 janvier 2020, aux environs de 23h, à l’hôpital général de Djékanou, où elle avait été admise la matinée, rapportent des médias nationaux.

LIRE AUSSI : Konaté Sidiki depuis Bouaké rappelle à Soro le pacte pris en pleine rébellion vis-à-vis de Ouattara

Agée de 70 ans, Allah Thérèse a fait les beaux jours de la musique ivoirienne en compagnie de son époux N’Goran La Loi, lui aussi rappelé à Dieu le 20 mai 2018, dans son village de Konankokorékro, dans le département de Toumodi. Originaire de Gbofia, département de Toumodi, l’artiste chanteuse est auréolée d’une riche carrière musicale avec à la clé la sortie de six albums.

LIRE AUSSI : Alpha Blondy: pourquoi il soutient Ouattara

En reconnaissance pour tout ce qu’elle a donné à la culture, l’Etat de Côte d’Ivoire, par le truchement du président de la République, Alassane Ouattara, lui avait offert une villa et 5 millions de francs CFA en octobre 2015 et une voiture en décembre 2019. En plus de cela, elle était au nombre des artistes qui percevaient une pension mensuelle afin d’être à l’abri de la précarité. Elle a été décorée en 2014 par le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), sa formation politique.

Personnalités liées avec l’article