Parfait Kouassi (2è adjoint de Bendjo) : « Il y a eu 7 audits de la mairie du Plateau en 10 ans »

Parfait Kouassi, 2è adjoint au maire du Plateau
Parfait Kouassi, 2è adjoint au maire du Plateau

, deuxième adjoint au maire de la commune du Plateau, s’exprime sur la révocation du maire . Ci-dessous son interview. 

Quelle appréciation faite vous de la révocation du maire Noël Akossi Bendjo ?

La décision de révocation du maire Bendjo est incompréhensible. Notre commune a fait l’objet d’une multitude d’inspections d’audit, au sortir desquelles rien de grave n’a été relevé. Sinon cela serait su et des sanctions auraient été prises. Il y a eu pas moins de sept à huit inspections dans les dix dernières années.

A lire aussi : Urgent / Mairie du Plateau : Bendjo révoqué avant la fin d’une mission d’inspection

Ces sept à huit audits ont duré entre quatre et huit semaines. L’ensemble des services ont été fouillés de fond en comble et n’ont rien donné. Nous ne comprenons pas qu’un audit éclair de quelques jours puissent découvrir des détournements de l’ampleur qu’on a même pas pu nous situer. Et qu’à la suite de cela, une décision aussi grave soit prise, comme la révocation de monsieur Bendjo.

Subissez-vous des pressions à l’instar du maire Akossi Bendjo ?

Personnellement je ne subis pas de pression telle que vous les imaginez. Mais il y a des personnages de l’entourage de nos concurrents, qui s’adonnent à de petites menaces auxquelles nous ne prêtons d’attention. Sinon, nous ne sommes l’objet d’aucune menace, nous en tant que conseiller. Mais nous constatons qu’un certain nombre d’agents de la mairie continuent d’être interrogés, qui sont régulièrement convoqués à la brigade de recherche à la gendarmerie pour être auditionnés dans tous les sens. Cela est perturbant et porte une atteinte au fonctionnement normal de la commune.

Un audit a été fait, vous-ont-ils signifié le montant détourné ?

Dans les cas d’audit de gestion, il y a toujours un rapport initial qui est transmis à la personne concernée pour qu’elle apporte des éclairages s’il y a lieu, pour pouvoir répondre aux questions que l’auditeur pose. Dans ce cas d’espèce, nous n’avons reçu aucune transmission de ce document. Tout ce que nous avons su, nous l’avons su lors du communiqué du conseil des ministres qui a annoncé sa révocation et qui n’a pas été capable de dire exactement ce qui était reproché, pour dire que les études étaient toujours en cours pour déterminer le montant.

Au sortir de cette rencontre, est-ce que tout espoir est perdu pour que le maire regagne son fauteuil ?

« Nous espérons que dans le vent de réconciliation, avec l’amnistie pour des présomptions de délits hautement plus graves que ce qu’on évoque pour le maire Bendjo soit amnistié »

Aucun espoir n’est perdu. Ce n’est pas nous qui l’avons sorti de son fauteuil. Nous émettons des vœux et nous faisons ce que nous pouvons faire  pour que le maire revienne parce que nous estimons qu’injustice lui a été faite. Il est victime d’une vendetta politique en raison de ses prises de position. Personne n’est dupe. Nous espérons que dans le vent de réconciliation, avec l’amnistie pour des présomptions de délits hautement plus graves que ce qu’on évoque pour le maire Bendjo soit amnistié.

Face à ce contraste, un maire qui a été élu meilleur maire d’Afrique et qui est poursuivi pour détournement, est-ce que cela ne terni pas l’image de la Côte d’Ivoire, et puis cela ne remet-il pas en cause la commission qui a attribué le titre de meilleur maire d’Afrique ?

Cela ternit l’image de la Côte d’Ivoire. Parce que les prix que le maire a reçus ne sont pas des prix ivoiriens. Ce sont des organisations internationales qui ont des systèmes d’appréciation, qui ont dépêché des experts, qui ont audité l’ensemble des mairies qu’ils ont répertorié dans l’ensemble des pays d’Afrique, et qui ont sorti un résultat. Cela porte un grave discrédit sur notre pays, qu’une personne dont la gestion a été reconnue à l’internationale, soit reniée par son propre pays.

Interview réalisée par Prince Beganssou

Le cas Bendjo au coeur de la rencontre Bédié-Ouattara ce mercredi

Personnalités liées avec l’article